Il est 20 heures. C’est l’heure où je vais me confiner

Confiné ? Pas confiné ? Qui ? Combien de temps ? À partir de quand ?

groundhog
Confinés ? Pas confinés ? Qui ? Combien de temps ? À partir de quand ?

Les citoyens vont vivre des heures longues. L'heure est longue et l'avis sera bref. Chacun ira de son point de vue. À la dernière heure seulement, l’ultima "8 heures", ils sauront tout.
À l’heure des fuites, à l’heure des tweets, il leur faut attendre une dizaine d’heures. À l’heure H, ils sauront à quelle sauce il sont retranchés de la société. 20h00. Ça jourdelamarmotte.

À eux il faut attendre. L’autre joue. Joue sur nos nerfs. Joue au chat confiné et à la souris danse en soirées démasquées.

À la différence du Potus, de son compte tweeter qui ose tout, à l’arrache à la va com’ j’te pousse !, c’est un Président tw’huit heures.
C’est du solennel. Une heure qui va être concurrencée par la rumeur. Pas d'immédiat tweeté. Patience...

Patience et longueur de temps…

Citoyens alertes, à l’heure. Hâte. 8 heures. Et tweeter va rôder. Twenty. Tweety. C’est le combat entre l’heure fixe, l’heure dite, l’heure annoncée et le déchaînement de tweets, de fuites, d’ « on dit que… ». Les plateaux télé vont s'agiter, les chaînes tv vont être dans la continuité jusqu'à la première nuitée du second confinement. Les sources officieuses ne lutteront pas jusqu’au bout de la nuit, mais jusqu’au bout de la huitième heure du soir. Covid-19...20...Huitième top ! pas top.

Les citoyens qui espèrent en la parole d’experts n’ont pas le choix : c’est à 8 heures qu’ils sauront. Pas avant.
8 heures.
Vingt heures.
Vint Heure…
" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices »

Les rapides délices…de notre dernier jour avant un confinement recommencé, le confinement propitiatoire…Espérons que le discours sera clair, sans effet de style, sans sophistications.

Un air de Dutronc risque de venir à l’esprit. Comme un vague à l’âme, un vague à l’heure.
Il est 8 heures, la France s’éveille.
Il est 8 heures. C’est l'heure où je vais me confiner.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.