Le Dr Montagnier, le Pape, et le jus de papaye fermentée.

Le 15 Avril 202, le désormais célèbre Dr Luc Montagnier apparaissait dans un interview pour Allô Docteur, dans laquelle il prétendait détenir les preuves de la création en laboratoire du virus SARS Cov-2. Après être revenus sur ces allégations sur la page facebook de l'esprit Critique, un petit état des lieux du parcours de Mr Montagnier.

Quand on remonte dans le tableau d'honneur du Pr Luc montagnier, illustré dernièrement sur ses propos au sujet de la création en laboratoire du désormais tristement célèbre Covid-19, on peut s'apercevoir que son goût pour les thérapies alternatives ne date pas d'hier...

En effet, le-dit professeur, prescrivait déjà en 2002 au Pape Jean-Paul II un traitement composé de jus de papayes fermentées (associé à une substance secrète) censé réduire le stress oxydatif, en cause selon lui de sa maladie de Parkinson.

Remède qu'il s'est empressé de commercialiser en 2004.

"Le professeur Luc Montagnier, codécouvreur du virus du sida, a un grand sourire. Et paraît comme rajeuni. Devant lui, mardi en fin d'après-midi, une foule de plus de 200 personnes, rassemblées au palais des Congrès à Paris pour l'écouter à l'occasion du Salon médical le Medec.
C'est que le chercheur le plus connu de France a une nouvelle marotte : la papaye fermentée. Depuis quelque temps, il suffit de se rendre dans n'importe quelle pharmacie pour s'en convaincre : sur le présentoir, une pub qui vante les mérites d'Immun'Age, produit «recommandé par le professeur Luc Montagnier» et vendu au prix de 52 euros. Avec ce slogan : «Attendez-vous à vivre mieux.. Immun'Age est la réponse naturelle à toutes vos préoccupations de maintien de forme et surtout de santé.»"

Sait-on si le Pape en a fait usage ?
Lui qui à l'époque, s'était exprimé contre l'usage du préservatif, s'est peut-être montré réceptif à ses arguments médicaux...

On a pu noter, selon certains articles de presse, une amélioration apparente de l'état général de ce dernier.
Cependant, le Vatican a démenti l'usage de cette prescription par le chef de l'Église catholique.

Selon les experts de l'époque, déjà, rien ne prouvait que le remède de grand-mère ait une quelconque utilité médicale dans le traitement de la maladie... Au Pr de devenir bien vite, et une fois de plus, la risée de la communauté scientifique.

Et quid de la substance secrète élaborée par un laboratoire privé New-Yorkais ? Nous n'en saurons pas plus...

Pour rappel, le Pr Montagnier affirme pouvoir actuellement soigner le Covid-19 par des "ondes electromagnétiques", au grand dam de la communauté médicale, consternée par cette énième bizarrerie.

Un lien avec ses travaux sur la téléportation de l'information ADN, qu'il prétendait avoir effectuée avec succès en 2009 ?

"La téléportation de l'ADN est une affirmation pseudo-scientifique selon laquelle l'ADN produirait des signaux électromagnétiques, mesurables lorsqu'il est fortement dilué dans l'eau, qui pourraient être enregistrés, transmis électroniquement et ré-émis sur un autre échantillon d'eau pure éloigné, où l'ADN pourrait alors être répliqué par une simple réaction PCR malgré l'absence d'ADN à copier pour les enzymes dans le nouvel échantillon d'eau. Cette idée a été développée en 2009 par Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine. Elle est semblable en principe à la mémoire de l'eau, un autre concept pseudo-scientifique popularisé en 1988 par Jacques Benveniste, un scientifique français ami de Montagnier, et depuis largement discrédité. Benveniste affirmait déjà en 1997 avoir transmis par téléphone des « effets biologiques » entre Chicago et Paris.
(...)
Aucune recherche indépendante n'a soutenu cette revendication, et la science n'accepte pas cette théorie, ni ne fournit de mécanisme explicatif plausible par lequel elle pourrait être valable. En 2015, l'équipe de Montagnier publie d'autres résultats semblables à ceux de 2009, mais à l'aide d'ADN bactérien et viral. Dans ce nouvel article, elle prétend que les ondes électromagnétiques pourraient être expliquées en termes d'effet quantiques. Ces travaux ont été critiqués pour leur manque de reproductibilité, les méthodes publiées étant évasives et manquant de contrôles, et les affirmations de Montagnier ont fait l'objet de critiques acerbes, assimilées au mysticisme quantique ou au charlatanisme. Bien que les résultats de ces « études » prétendent bouleverser la physique et la biologie moléculaire modernes, ils sont donc bonnement et simplement ignorés par la communauté scientifique pour une bonne raison, à savoir qu'ils sont absolument invraisemblables."

Où peut être est-ce en lien avec la mémoire de l'eau, hypothèse pseudo-scientifique, fer de lance des Homéopathes, et illustré par l'affaire ayant porté au jour l'expérience du chercheur, médecin immunologue, Jacques Benveniste, en 1988, et reconnue aujourd'hui comme une fraude par la communauté scientifique ?

À l'époque, Jacques Benveniste, soutenu par son ami le Pr Montagnier, avait publié ses travaux dans la revue Nature, et fut accusé par la suite de conflits d'intérêt (pour cause, son financement par les laboratoirs homéopathiques Boiron, comme c'est étrange...) ainsi que de falsification. L'expérience n'a jamais pu être reproduite par la suite...

"L’une des plus belles controverses scientifiques de la fin du XXème siècle."

Une vidéo de la Tronche en Biais résume excellemment bien cette affaire :

https://youtu.be/H9O-XS6tqEY

Mais que se passe-t-il, Docteur ?

Comment un mèdecin émérite tel que lui qui, je le rappel,  s'est vu remettre le prix Nobel de médecine en 2008 pour ses travaux de découverte du VIH en 1983, est par la suite devenu membre des Académies des sciences et de médecine, professeur à l’Institut Pasteur, où il a dirigé l’unité d’oncologie virale de 1972 à 2000, directeur émérite de recherche au Centre national de la recherche scientifique, et professeur à l'Université de New York, a-t-il pu se voir en quelques années à ce point discredité par la communauté scientifique ?

Il semblerait que le Pr soit touché par la"Maladie du Nobel", maladie fictive, mais néanmoins troublante, qui pousserait certains scientifiques s'étant vu remettre ce prix, a dévelloper un gout pour les théories farfelues.

Elle est définie comme une « Anomalie comportementale associée à certains gagnants du prix Nobel qui les pousse à adopter des idées étranges ou non scientifiques, habituellement tard au cours de la vie. »

"La maladie du Nobel, ou nobélite, est l'incapacité ou l'impossibilité, pour certains lauréats scientifiques du prix Nobel, de reproduire ou poursuivre des recherches scientifiques après s’être vu remettre ce prix.

Ce syndrome est devenu, depuis 2012, après sa popularisation par David Gorski, un oncologue américain qui avait décidé de lutter contre la désinformation, une métaphore pour la tendance de certains nobélisés à devenir défenseurs de théories pseudo-scientifiques ou de théories du complot après avoir reçu cette récompense.

On dénombrerait une trentaine de nobélisés touchés par ce phénomène." (Wikipédia)

[20/04/2020]

Sources :

https://www.lemonde.fr/une-abonnes/article/2002/08/31/luc-montagnier-a-prescrit-au-pape-un-traitement-miracle_288711_3207.html

https://www.liberation.fr/societe/2004/03/18/la-papaye-panacee-qui-paye_472875

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9portation_de_l%27ADN

https://www.techworld.com/news/apps-wearables/dna-molecules-can-teleport-nobel-prize-winner-claims-3256631/

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2010/12/07/le-professeur-montagnier-et-la-memoire-de-l-eau_5980367_1650684.html

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/on-a-retrouve-la-memoire-de-l-eau-vraiment_27622

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Maladie_du_Nobel

https://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/nobeldisease.html

http://www.linternaute.com/science/divers/dossiers/06/impostures/memoire-de-l-eau.shtml

fb-img-1587646590334

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.