Mme Ariane Walter et la rhétorique dangereuse

Chers lecteurs confinés, l'un de vous m'envoyai tantôt un article sur ma page Facebook, qui, devant sa dangerosité, ainsi que sa faiblesse épistémique, fit immédiatement l'objet d'un article. Le voici aujourd'hui en réponse sur la tribune libre de Mediapart. Alors soyons critiques, suspendons notre jugement, étudions ses arguments.

Avertissement : Cet article n'a pas pour vocation de porter préjudice à la personne citée, mais à poser un regard critique sur les propos tenus dans son où ses articles. L'esprit Critique appelle au respect due à l'auteur et condamne toute forme d'attaque envers ce dernier, sur les réseaux sociaux comme sur toute forme de média.

Mme Ariane Walter se  présente comme rédactrice et romancière, et ne cache pas ses revendications politiques. Ouvertement défenseure des théories les plus controversées du milieu conspirationniste, elle a publié de nombreux articles remettant en cause les versions officielles de différents événements de par le monde.


Suivie par plus de 15 000 personnes sur Twitter, où elle poste pêle-mêle sur les supposés méfaits de la 5G, les dangers présumés de la vaccination, ou encore le « nouvel Ordre Mondial », elle s'est récemment positionnée comme ardente partisane des travaux du Pr Raoult dans le cadre de la recherche de traitement contre le Sars Cov 2. A son actif notamment, 315 articles sur Agoravox, ou elle reçu plus de 45 000 commentaires.

Dans son billet publié sur la tribune libre de Mediapart, et donc sur le site Agoravox, Mme Walter nous annonce un complot des plus grave : le Sars Cov 2, de son petit nom Covid 19, a été créé dans le but d'assurer une éradication méthodique de la population, en vue bien sûr de ramasser le maximum d'argent au passage, par le biais de vaccinations enrichies aux nano-puces électroniques.

https://blogs.mediapart.fr/ariane-walter/blog/160420/le-coronavirus-est-il-un-coup-d-etat-de-la-finance-contre-les-peuples?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66&fbclid=IwAR30OWlrhoPq03GH6Wwfm8QE-VIUWgqGvYB4ylzg6A2g3fguIjq4X6tUO7k

Soit. Après un peu de lecture, et après avoir essuyé le sang qui coulait de mes yeux, je me suis dit que ce serait finalement une aubaine. L'occasion de revenir sur certaines méthodes de manipulation du discours, à base de peur, de machinations secrètes, d'arguments moisis et bien sur de pas mal de fake news.

Ou plus simplement, un petit rappel des fondamentaux de la zététique.

Penchons-nous sur son hypothèse.

Sans se faire prier, Mme Walter nous annonce d'emblée la terrible vérité :

« Le coronavirus est-il un coup d’Etat de la Finance contre les peuples ? Sans plus vous faire attendre, ma réponse est « oui ». Je dirai même que cette probabilité crève les yeux, en vertu de la formule latine :
« Cui bono ». À qui profite le crime ! »

On commence bien. Trois lignes, un premier sophisme. Et pas des moindres ! Chère a la rhétorique complotiste, le fameux et terrible argument fallacieux du « a qui profite le crime », appelé aussi argument de fausse causalité (Non Causa pro causa), sera le fil conducteur de cet article.
Ce dernier consiste à prendre deux exemples corrélés de manière apparente, parce qu’ils arrivent dans le même temps, ou au même endroit, voir simplement parce qu'ils se ressemblent, et y attribuer un lien de causalité. On peux le rapprocher du célèbre biais de l'effet cigogne. ( Dans les communes qui abritent des cigognes, le taux de natalité est plus élevé que dans l’ensemble du pays. Conclusion : les cigognes apportent les bébés. )

C'est une erreur de raisonnement.

Sachant que statistiquement, il est très probable que des centaines d'éléments en lien apparent se croisent sous notre nez, et que quand on cherche quelque chose, on trouve ce que l'on veut, cet argument, s'il n'est pas démasqué très rapidement, constitue un parfait moyen de faire dire ce que vous voulez à n'importe quoi.

Prenez donc cette erreur de raisonnement, et ajoutez-y de la suspicion. Voici le cocktail parfait, pour appuyer vos propos sans trop se casser la tête, difficile de ne pas se faire avoir pour un non-initié.

Quelques exemples :

- La pénurie de pétrole de 1973 a permis de faire flamber les prix, c’est donc un complot orchestré par le lobby pétrolier.
- Les laboratoires pharmaceutiques profitent de la pandémie H1N1, c’est donc eux qui ont volontairement créé et diffusé le virus
- Le niveau 6 de pandémie permet un contrôle renforcé de l’Etat, c’est donc l’Etat qui a planifié cette pandémie
-Le 11/09 a donné un prétexte à l’invasion de l’Afghanistan et au renforcement du contrôle gouvernemental, c’est donc W Bush et sa clique qui en sont les instigateurs.

Post Hoc Ergo Propter Hoc

Je ne dis pas que ces faits sont faux, je dis que cela ne prouve rien.

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-malhonnete-et-dangereux-72680

http://www.cndp.fr/entrepot/themadoc/probabilites/reperes/causalite-et-correlation.html

Ainsi, Mme Walter développe ensuite sa "théorie".

« Seule question :
-Ont-ils habilement profité des circonstances ou les ont-ils créées ? »

Les plus réactifs auront reconnu dans cette question rhétorique le sophisme du faux dilemme.

Pour ceux qui se sont laissé convaincre, petit rappel :

« Un faux dilemme est un sophisme très fréquent. C'est un raisonnement fallacieux qui consiste, pour résoudre un problème ou expliquer un phénomène, à avancer deux solutions comme si elles étaient les deux seules possibles alors qu'il en existe d'autres qui sont occultées. L'une des deux est présentée comme étant indésirable (la pire), dans le but d'orienter sournoisement l'interlocuteur vers l'autre solution (la moins pire) que l'on souhaite lui voir choisir, en occultant toutes les autres possibilités. »

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Faux_dilemme.htm

Pas très catholique...

Conseil d'auto-défense : pour se sortir du piège du faux dilemme, il faut rechercher d'autres options que celles proposées et mettre en avant celle qui nous paraît le plus juste.

On notera qu'ici, l'argument est pire, puisqu'il avance les prémisses de sa conclusion dans sa question. Rappelons le principe de la dent d'or de Fontenelle :

Assurons-nous bien du fait, avant que de nous inquiéter de la cause.

Continuons :

« En ce qui concerne l’origine du virus, trois thèses s’affrontent :
1)- Ce coronavirus est d’origine animale. « La chauve-souris et le pangolin. » Fable de la Fontaine avec le vers fameux :
« La raison du banquier est toujours la meilleure. »
2) Il a été créé par des savants fous chinois. (Thèse américaine.)
3) Il a été créé par des savants fous américains. (Thèse chinoise.) »

Faux. L'artifice est grossier. On met les trois propositions sur un pied d'égalité. Or, c'est loin d’être le cas.

La première proposition, autrement dit la théorie de la transmission par zoonose (donc de l'animal à l'homme, par le biais d'espèces faisant office de pont) est la théorie pour le moment privilégiée par le consensus scientifique. Responsable de 75 % des épidémies humaines, dont la peste, Ebola, le VIH, l'hépatite, de nombreuse grippes, et j'en passe, elle a été démontrée selon plusieurs études, et notamment par l'Institut Pasteur, comme la cause d'apparition la plus probable du SARS Cov-2.

« Cette pneumonie est une maladie infectieuse causée par un virus appartenant à la famille des coronavirus, pour le moment identifié sous le nom de SARS-CoV-2. Le réservoir de virus est probablement animal. Même si le SARS-CoV-2 est très proche d’un virus détecté chez une chauve-souris, l’animal à l’origine de la transmission à l’homme n'a pas encore été identifié avec certitude. Plusieurs publications suggèrent que le pangolin, petit mammifère consommé dans le sud de la Chine, pourrait être impliqué comme hôte intermédiaire entre la chauve-souris et l’homme. »

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/maladie-covid-19-nouveau-coronavirus

Une vidéo revient sur ce principe :
https://youtu.be/O0NUFPT7rag

Quid des deux autres ? Des hypothèses controversées et peu crédibles, considérées comme, au mieux, sans preuves aucune, et au pire largement démontée par la science jusqu’à preuve du contraire.

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/actualites/coronavirus-attention-aux-fausses-informations-covid-19-circulant-reseaux-sociaux?fbclid=IwAR2FtOmz1ut8TxPITPTe1nZcD5IM-j9L8_aP4KsIIZ3s2wLndRZ_JRACST8

https://www.nature.com/articles/s41591-020-0820-9

https://sciencepost.fr/le-nouveau-coronavirus-chinois-a-t-il-ete-cree-par-lhomme/?fbclid=IwAR1GeM5HV9ShJgZXu6Rk2PCPOny_MROrYNFDDd7qaOFwMcHLbtReR2cOKbA

J'écrivais, pas plus tard qu'hier un article à ce sujet :

https://www.facebook.com/theskepticghost/posts/107661250919264

Deux solutions :

Soit Mme Ariane Walter voudrait manifestement nous faire prendre des vessies pour des lanternes, soit elle ne s'intéresse pas au bien-fondé de ce qu'elle raconte...

La suite de l'article consiste ça et là en une série d'arguments et d'allégations arbitraires, aux allures de propagandes, qui relèvent plus de l'opinion que des faits...

Mais avant cela, elle dresse un historique de l’émergence de la pandémie, nous servant différents événements superposés dans le temps, sous la forme d'un mille feuille argumentatif sans aucune forme de justification. Il en faut peu pour lire en filigrane dans son texte : "Comme par hasard !"

Pour rappel, un mille feuilles argumentatif se définit comme suit :

"Empiler un foisonnement d’arguments faibles dans un maillage si serré qu’ils se renforcent réciproquement sans qu’on puisse les confronter entre eux."

A la manière d' un commercial tentant de vous vendre un contrat à première vue avantageux, il se base sur le principe de logique apparente, exploitant un biais psychologique humain qui pousse notre jugement à se voir convaincre par ce qui semble être une suite d'informations liés par la causalité. Afin de lui faire croire implicitement à l'impossibilité que ces événements puissent êtres de simples coïncidences. Or, si on étudie ces éléments de manière individuelle, l'artifice tombe bien vite à l'eau, mettant à jour ce qui s'avère n'être que de simples corrélations, dans le meilleur des cas.

C'est une technique de manipulation usée depuis l'avènement du discours destiné à convaincre.

« Le grand labo P4 de Fort Detrick est fermé. Raison donnée : il faut le nettoyer. D’autres disent : il y aurait des fuites de virus. »

Selon mes recherches, il semblerait qu'elle fasse référence a une sombre rumeur lancée par « Un présentateur de télévision d’État chinois le 14 Mars 2020 », reprise sur les réseaux sociaux, puis dans un article internet, selon lequel je cite :
« Le 14 mars, l’animateur arabophone a suggéré que Covid-19 aurait pu s’échapper d’un laboratoire américain ou avoir été transporté en Chine pendant les Jeux mondiaux militaires à Wuhan en octobre dernier – des théories qui ont été démenties par les chercheurs. (...) Le Laboratoire d’armes biologiques de Fort Detrick a été partiellement fermé en juillet par le Center for Disease Control and Prevention des États-Unis en raison de problèmes liés à l’élimination des matières dangereuses.
Il a été entièrement rouvert en avril, selon le New York Times. »

https://www.urban-fusions.fr/2020/04/21/le-coronavirus-sest-echappe-dun-laboratoire-americain/

Un parallèle est fait avec d'autres apparitions de la pneumonie.

"En effet, après la fermeture de la base, une série de cas de pneumonie ou des cas similaires apparaissent. Les départements américains les ont imputés aux cigarettes électroniques, tandis que les scientifiques affirmaient autre chose. Pour eux, le fait de fumer les cigarettes électroniques n'a rien à voir avec les symptômes et de l'état des malades. "

Quels sont vos sources ? Manifestement il faut vous croire sur parole...

Rappelons par ailleurs que la pneumonie désigne en fait des infections très diverses, et représente la première cause de mortalité par infection dans le monde. Elle peut être provoquée par un très grand nombre nombre d’agents infectieux, bactéries, virus ou champignons. Des cas de pneumonie son recensés partout dans le monde, independament des pays et de l'époque, et ce depuis l'Antiquité.

Le parallèle avec le Covid-19 vous parait plus flou ? C'est normal.

Je vous laisse lire les autres événements mis bout a bout, soit l'apparition du virus H1N1, puis l'Event 201.

Mais qu'est-ce que l'Event 201 ? Une expérience, rien de plus.

« En octobre 2019, une collaboration de plusieurs épidémiologistes, virologues, personnalités politiques, institutions de recherche publiques et privées et d’entreprises privées, se réunissaient dans le cadre d’un événement appelé Event 201. L’objectif : simuler une pandémie à coronavirus. Le résultat de ce scénario impliquant le coronavirus fictif CAPS a été sans appel : une pandémie généralisée au bout de six mois, et 65 millions de morts au bout de 18 mois. »

Tout celà dans le but de faire avancer la recherche épidémiologique.

https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/

Élémentaire, mon cher Watson. On sous-entend bien entendu que tout ça est lié. Les preuves ? C'est pour les nigauds...

Tout cela nous rappelle bien sur la fameuse polémique des laboratoires P4, au temps lointain ou le confinement venait de commencer, ou un énergumène a pu démontrer à la face des réseaux sociaux ainsi que des médias son incapacité à lire correctement une publication scientifique...

Pour éviter d'allonger outrageusement cet article déjà bien long (merci Mme Walter), je vais simplement vous joindre le lien de cette vidéo du DeBunker des Etoiles qui résume très bien l'affaire.
Attention, ça pique.

https://www.youtube.com/watch?v=f-vEwZk4B28

L'article se terminera par des propos inquiétant, accusant le Président de la République Mr Macron d'avoir orchestré les événements afin de maximiser le nombre de morts, ou bien de vendre le maximum de vaccins, c'est au choix, selon vos envies du moment.

Parce-que oui, la conspiration des vaccins sévit toujours, et cette Mme Ariane Walter semble y être bien accroché.

« Il cloître les vieux dans les EPADH, leur refusant tout soin et donnant la permission de les piquer au Rivatrol. »

Faux, Mme Walter ! https://factuel.afp.com/covid-19-non-le-gouvernement-na-pas-autorise-leuthanasie-des-personnes-agees -

Étonnant, de la part d'une personne si méfiante envers la classe dirigeante, de s'être fait avoir ainsi par une fake news ralayée par un député européen...

« Pendant ce temps, l’économie du pays s’effondre. Il feint la générosité. Mais tout ce qu’il donne sera remboursé sous forme d’impôts, d’heures supplémentaires,
Et enfin, merveille : la vaccination qui arrive. »

- Ha ? Nous, on l'attend toujours... -

« Ces vaccins sont le cheval de Troie qui veut entrer dans la citadelle de notre liberté. »

Peut-être fait-elle référence à ces mystérieuses puces dont personne ne trouve trace, mais dont s'acharnent certains complotistes à en affirmer l'existence ?

Et pour terminer, elle évoquera bien sur le Pr Raoult, opprimé par ses pairs pour ses études minimalistes (excusez-moi du peu) :

« La seule catastrophe qui leur tombe sur la tête, c’est le professeur Raoult qui, tel un nouveau Galilée s’entête et signe : c’est une grippe qui causera moins de morts que les précédentes. »

Merci Mme Walter, mais nous, ça vas, la catastrophe n'a pas fait trop mal...

Mon article sur le sujet :
https://www.facebook.com/theskepticghost/posts/106469981038391

Une vidéo de La Tronche en Biais, allez voir, c'est édifiant : https://www.youtube.com/watch?v=XXGRr10bgLs

On notera au passage un beau sophisme à rajouter au tableau, l'appel à Galilée, nouvelle moisissure argumentative qui tend à nous faire penser qu'un scientifique que tous récusent devrait avoir raison envers et contre tous. Ce qui, dans le champ de la réflexion, n'a pas de sens, tant l'histoire de la science et le monde dans lequel nous vivons, né de la collaboration scientifique et du consensus, nous démontre le contraire...

« Les partisans d'une théorie non-scientifique présupposent la validité de celle-ci en établissant un parallèle avec le procès de Galilée, transformé d'une manière mythique en événement fondateur du débat sur les pseudosciences. Leurs opposants sont alors tenus d'accepter cette théorie prétendument « innovante » sous peine d'apparaître « négatifs », tels les « censeurs » et l'Inquisition qui condamnèrent le savant Italien. Il leur faut réserver leur jugement et laisser l'avenir décider. Les adversaires des pseudosciences sont en effet présentés comme les gardiens d'une tradition dépassée, hostiles au changement. Une touche de pathétique est ajoutée grâce à l'évocation des persécutions subies par Galilée.
Ce sophisme peut être réfuté par le simple fait qu'une théorie rejetée ou ridiculisée par la science n'est pas nécessairement exacte et que de nombreuses théories rejetées ou ridiculisées sont fausses.

Ainsi Carl Sagan fait remarquer :

« Le fait que certains génies ont fait l'objet de moqueries ne signifie pas que tous ceux dont on se moque sont des génies. On s'est moqué de Christophe Colomb, on s'est moqué de Fulton, on s'est moqué des frères Wright. Mais on s'est aussi moqué de Bozo le clown. » »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Appel_%C3%A0_Galil%C3%A9e

Concluons ici sur cet argumentaire qui, nous venons de le démontrer, est typique et emblématique de la rhétorique conspirationniste de haut vol. Sophisme à répétition, mille feuilles argumentatif qui tend a manipuler le lecteur le plus crédule, et concentré de fake news.

Un véritable cas d'école qui continue de sévir sur la toile.

Pour conclure, j'en profiterai pour rappeler un  principe fondamental de la zététique :

Ce qui est affirmé sans preuve, peut être réfuté sans preuve.

Mes amis, je vous le dis, l'heure est grave, car la méthode reste inchangée, et cousue de fil blanc. Mais cela suffit à convaincre certains. De tout temps des orateur politiques (au sens grec du terme) ont harangués la foule de leur discours alarmistes, jouant sur la peur pour faire passer leur idéologie.

Mais la résistance s'organise, la décennie de l'information, certes, ouvre les portes des théories les plus folles et les moins fondées, mais permet aussi à la science et a l'esprit critique de croître de plus belle.

Elle nous permet a tous, de mieux s'informer, de mieux savoir, et ainsi de mieux être, affinant notre liberté de pensée et d'action, a condition bien sur, de faire attention à comment on pense, qui nous croyons et surtout a comment nous croyons.

Et pour paraphraser un autre sceptique masqué : Que l'obscurantisme retourne à l'obscurité.

Edit : L'esprit Critique ne prétend pas faire de procès d'intention. Ainsi, nous sommes ouverts à la discussion. Un droit de réponse est bien entendu proposé à Mme Walter si elle le souhaite, qui sera publié sur ce site ainsi que sur la page de l'esprit Critique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.