lili oto

Artiste plasticien et les politiques culturelles

Narbonne - France

Sa biographie
lili-oto artiste plasticien, activiste et controverses, arts numériques démocratie directe et transmedia, fondateur de la nouvelle relativité arts sciences, peintre, sculpteur, poète, vidéaste, scénariste de longs métrages, chef décorateur cinéma et Tv, ex décorateur à Lyon de bars et restaurants baroques (déco de l'ex restaurant Femmes au bord de la crise de nerfs avec l'autorisation d'Almodovar, bar l'Atmosphère, bar l'Urbicante, le caveau les Amants...), fondateur de l'Artjacking en 1993, l'un des 2 fondateurs de la BAC OUT biennale dissidente d'art contemporain à Lyon en 1993, à vécu à Lyon, Paris, Bordeaux, vit à Narbonne... Possède des œuvres dans des collections privées et muséales... Opposant politique depuis les années 80 à la diffusion de la création contemporaine dans des musées (concept ringard et conservateur, voir pétainiste & stalinien) mais pour la conservation des œuvres dans des collections... Opposé au monopole d'état Drac et musées adossés aux grandes collections d'art de millionnaires locaux ou de milliardaires affairistes. Lili-oto dénonce les abus d'autorité sur les artistes locaux par des élus avec les institutions des collectivités territoriales (FRAC, centres d'art, espaces publics locaux de diffusion), des abus scandaleux des petits barons mafieux de la politique à l'encontre des artistes et de la diffusion de la création artistique contemporaine. Lili-oto dénonce depuis 30 ans la servitude politique imposée par l'oligarchie et les élus nationaux, régionaux, départementaux, locaux à l'encontre des artistes plasticiens, peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes, installateurs. Stop à cette hégémonie politicienne source de médiocrité culturelle, de magouilles, de conflits d’intérêts, de communauté d'intérêts, de délits de favoritisme, des abus qui encouragent et exemplifient sur tout le territoire français l’exclusion sociale et artistique des auteurs créateurs ! Pour une refondation totale de la gouvernance culturelle et une refondation de la MDA.(maisons des artistes). Pour la liberté de création et de diffusion ! Pour une enquête internationale sur l'exclusion artistique en France depuis les années 80. Lili-oto encourage les artistes à lutter contre les néo cons et le néo pop ou cet art de propagande affairiste : le " Réalisme Globaliste " imposé par des galeristes dans les foires internationales d'art contemporain, imposé à l'aide de commissaires d'exposition (censeurs et traficoteurs) à la biennale internationale d'art contemporain de Lyon ou dans des grands événements (Centre Pompidou et autres) ou dans les fondations privées des prédateurs de la finance et de l'industrie qu ruinent le champ culturel et artistique par le réseautage affairiste et la spéculation.
Voir tous