Porri village de Casinca : passé médiéval, patrimoine et vision solidaire du futur.

PORRI 25 juillet: 3ème édition de A Chjamata di Sajabicu sur le site promontoire médiéval St-Jacques dominant la Casinca et la Tyrrhénienne et 28 juillet journée dédiée à la toponymie de Porri

mdp-ouv-saja
25 juillet à SAJABICU. « Créer du lien social inter générationnel à travers l’environnement, le patrimoine et l’art »: c’est ainsi que Laurent Elipe résume la 3ème édition de la journée de S
mdp-saja-photo-steph-copie
ajabicu, dédiée à St-Jacques ce 25 juillet 2019. Sur ce promontoire médiéval qui domine la Casinca et la mer Tyrr
hénn
ienne, et qui est situé tout près du village de Porri se tiendra  une série d’événements festifs dont une messe chantée sur le site archéologique, avec les Confréries rassemblées de Vescovato-Venzolasca, Penta-di-Casinca et Castifao. Quelle est l’histoire de ce site Sajabicu?

Et là-haut, sera-t-il question de voir loin dans le futur et dans le passé ? Pour se ressourcer, pour savoir qui on est, et savoir d’où l’on vient ? Pour envisager un avenir plus solidaire ? C’est toute la motivation de l’association A Chjamata di Sajabicu.

25-juil-a-chjamata-di-sajabicu-1

L.Elipe : «  le service jeunesse de la Collectivité de Corse est partenaire de cet évènement organisé sur le thème du partage car il se tient sur un site fédérateur qui existe depuis toujours dans la mémoire collective et la tradition orale de la Casinca. Comme les autres années nous serons à Sajabicu

mdp-sajabicu-userselipedocumentsacdspresentation-acdsmdp-sajabicu-copie-copie-2
plus de 200 participants de tous les âges. La messe à 16h sera suivie à Porri par une exposition de peinture , un repas partagé géant sur la piazza di a chiesa et un concert de chants corses. » 

Les enfants et les familles apprécient cette fête et « ils en redemandent ! » Les bénévoles de l'Association A Chjamata di Sajabicu ( Florence, Marie-José, Jean-Luc et tous les autres ) travaillent sur 3 domaines : l'environnement, la culture, la patrimoine. 

Ont été ainsi soutenus les documentaire " Un Altru Sguardu sur l’histoire secrète et sacrée de la Corse, de la Croatie et de l’Arménie. » . A Chjamata di Sajabicu participe aux Jardins partagés de Lucciana  Paese d'Avene, à la promotion et la connaissance de la nature insulaire avec Cyrnea Découverte et l'association Anes de Corse. A Chjamata di Sajabicu a lancé sa propre grainothèque de semences anciennes et reproductibles en partenariat avec  « Granagora »  (Balagne).

assoc-anes-de-corse
" Sur le volet patrimoine ajoute L. Elipe, nous organisons les journées  de St-Jacques les 25 juillet, la fête de St-Nicolas le 6 décembre, le partenariat avec la société  de production Kyros. Les  Scouts de Corse viennent régulièrement aider  à re empierrer le sentier de la Grotte de la Résistance.  
mdp-re-julien-seb-eglise-copie

smdp-couts-img-20190616-wa00411-copie

Quelle est l’histoire de Sajabicu qui s’écrit aussi Saghjapicu ? Et quelles seront les recherches et fouilles archéologiques qui permettront d’en savoir plus sur ce site médiéval qui fût bâti au XIIè ou au XIIIè siècle, autour d’une chapelle pré romane dédiée à San Giacomo. Site qui a été authentifié et dont les bases ont été maçonnées et consolidées par les équipes de la FAGEC sous la direction de l'historienne Genevieve Moracchini-Mazel dans les années 80. Stéphane Orsini historien animateur bénévole de la FAGEC : « il y a d’autres chapelles similaires en Corse dédiées à St-Jacques, celle-ci n’est pas une exclusivité. Il y a ici une plate forme promontoire surlaquelle 

mdp-saghjapicu-topographie-copie
ont été bâtis la chapelle,
mdp-saghjapicu-releve-sommaire-copie
puis un petit château fort du Moyen Age avec sa tour carrée de 5 m de côté aux murs épais de 1m40, protégé par un rampart puis tout autour un village. On y retrouve symbolisée, la trinité médiévale sociale avec les 3 ordres. Ceux qui prient ( le clergé) , puis les seigneurs (ceux qui combattent et qui protègent) et puis ceux qui cultivent la terre. » 
La chronique de Giovanni della Grossa reprise et augmentée par les chroniqueurs de Vescovato ( Ceccaldi puis Filippini ) relatent que l’ensemble fortifié a été  édifié par des seigneurs venus du castral voisin de Lumitu aujoud'hui sur la commune de Scata.

Sont-ils devenus trop nombreux pour se maintenir tous dans ce petit château-fort de l’Ampugnani ? « C’est le phénomène dit d'incastellamento, ajoute S. Orsini, c’est-à-dire la création d’une petite forteresse autour de laquelle se concentre peu à peu un habitat. Au XIVè siècle, se sont déroulées ici des révoltes paysannes anti seigneuriales sans doute attisées par Gènes. Elles accélèrent l'abandon puis la disparition château fort et ses seigneurs Cortinchi. Plus tard le village, qui a continué à vivre, souffre des guerres du XVIe siècle entre Sampieru Corsu et les Génois ainsi que des razzias barbaresques fréquentes et dévastatrices en Corse à la même époque.

Saghjapicu ne se relèvera pas de toutes ces épreuves et ses habitants rejoignent peu à peu les habitats voisins, ceux qui constitueront plus tard Porri mais surtout Ocagnani et Penta. : " nous le voyons dans la documentation fiscale génoise: il s’agit de dénombrement de population, que tous les hameaux de Porri co existent avec Sajabicu vers l’extrême fin du XVe siècle. Les travaux d’Antoine-Marie Graziani nous apprennent qu’en 1608 Saghjapicu ne compte plus qu’une quarantaine d’habitants et que sa population chute par rapport à celles des villages voisins." Pour Saghjapicu, la fin est proche et il est probable que ses dernières maisons sont abandonnées à la fin du XVIIe siècle.

mdp-saltarellu-copie-2

Stéphane Orsini espère lancer des fouilles archéologiques sur ce site de Sajabicu avec des équipes pluridisciplinaires universitaires italiennes sur le modèle des chantiers réalisés entre 2006 et 2009 à Lumitu de Scata, berceau des seigneurs de Saghjapicu.

 

 

26 juillet Eglise de Porri concert de la chorale Cantemu inseme.

28 juillet Venez découvrir les toponymes de PORRI ! 

mdp-decor-peint-porri-copie
L'AREP (Association pour la restauration de l'église de Porri ) organise une journée dédiée à la toponymie des rues et places d'un village qui a été fondé au XVème siècle.

VENITE NUMEROSI. Le 28 juillet Venez nombreux découvrir les toponymes de PORRI 
L’AREP propose une journée dédiée à la  toponymie de Porri ce 28 juillet 2019 (17h-20h). Curtanile, Terrazzone, l’Aghja, Cuppiolu, Curona, Pientone, Calabraghe, u Ponticellu, San Quilicu... Pourquoi ces toponymes ont-ils, jadis, intégré le langage quotidien des Porrinchi ? Réponses le 28 juillet (17h-20h), avec une cartographie, un jeu, une découverte in situ des toponymes de PORRI leurs histoires, leurs localisations, les anecdotes qui s’y rattachent.
A 17 h dans l’église : Philippe Ollandini et Jean-Louis Santini tous deux experts passionnés de toponymie feront une rapide présentation de la toponymie de PORRI.
A 18h : La promenade toponymique sera accompagnée avec Albert Rodolphi et tous les locuteurs du village. Et on parlera d’autres toponymes : Penta-di-Casinca, Fulelli, u Querciolu, Venzolasca, Loretu, Lucciana, Borgo, Biguglia, Furiani, Bastia.
A 20h : Apéro Place de l’Eglise offert par l’AREP et la commune de PORRI.

Que deviendrait l’église Santissima Annunziata de Porri, sans les restaurations coûteuses que l’AREP prévoit de lancer ? Elles sont absolument vitales vu l’état actuel de dégradation du bâtiment et de ses oeuvres d’art sacré.  L'AREP association patrimoniale, a obtenu en mars 2019, l'agrément de la Fondation du Patrimoine délégation de Corse. L'Inventaire de la Collectivité de Corse a permis de présenter 4 oeuvres d'art liturgique au classement de la liste nationale des Monuments historiques.  L’AREP, bénéficie d’une délégation de maîtrise d’ouvrage votée par le Conseil Municipal de Porri pour financer les restaurations de tableaux, de statues, de mobiliers. Selon les documents officiels, les actes notariés mentionnent des commandes, des dons, des travaux d’embellissements qui s’échelonnent à Porri sur 4 siècles. Commencée en 1646 la Santissima Annunziata fût terminée en 1680. 

mdp-santissima-annunziatta-porri-7714-copie-3
A Porri on ne s’étonne jamais de rien. On croyait tout connaître de cette église et quatre siècles plus tard, les experts du Patrimoine de Corse Michel-Edouard Nigaglioni et Jean-Charles Ciavatti donnent in situ ( 8 août 2018) une magistrale conférence-diaporama. Un public captivé et ravi a pu remonter le temps et s’immerger au coeur des énigmes, des archives inédites, des anecdotes, des personnages, des traces, des témoignages, des splendides oeuvres baroques de cette église paroissiale de Casinca. 

 

 

LV

 

 

  

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.