A Lozzi l'adieu à Edmond Simeoni

Funérailles d'Edmond Simeoni. Au coeur de l’île-montagne, la petite église de Lozzi est submergée par une peine immense...

edmond-decl-aleria
Au coeur de l’île-montagne, la petite église de Lozzi est submergée par une peine immense, les chants s’élèvent avec beaucoup de tendresse et Gilles, un bref instant, pleure.
edmond-lozzi-discours-gilles
A ses côtés Max Simeoni, Marc, Lucie. Toute la famille d’Edmond Simeoni est réunie ainsi que toute sa famille politique, les élus, les figures de la culture insulaire, les militants et tous les compagnons du père fondateur du nationalisme corse contemporain.
Lors d'un meeting à Bastia , Edmond m’avait glissé en chuchotant, avec une sincérité et une simplicité directe toujours déconcertante : « et puis tu sais, j’ai assuré la transmission ». 
gil-lozzi
Son fils Gilles Simeoni qui n’était pas encore maire de Bastia, est aujourd’hui président de la Collectivité de Corse et Président européen de la Commission des Iles.
gilles-enfant-edmond
Rythmé par les plus beaux chants, l’adieu de toute la Corse à Edmond, est retransmis en direct sur France3Corse Via Stella. Le glas sonne et la cérémonie commence. Le cercueil d’Edmond recouvert du drapeau corse A Bandera. Et comme d’habitude les chants et les voix font exploser les microphones peu habitués même en Corse a entendre la force du chant ancestral insulaire. Le prêtre évoque le combat d’Edmond « contre l’injustice » et pour la « non violence qui reste la plus efficace ».  

edmond-simeoni-chante-1
Très cher Edimondu Simeoni, nous n’oublierons jamais ta présence toujours amicale, tes engagements,
edmond-simeoni-et-p-pierangelli
tes indignations, tes mobilisations, tes discours, tes livres, tes mails, ton blog, ton soutien, tes combats toi qui avait écrit avec tant de discernement « La Corse, terre d’accueil, est une île qui fabrique des Corses ». Hier la Corse s’est rassemblée à Bastia recueillie, inspirée, pour présenter ses condoléances à la famille d’Edmond Simeoni à l’Oratoire St-Roch. Un mausolée a été improvisé Place St-Nicolas. Ce lundi 17 décembre, la montagne corse et son peuple sont tous ensemble pour un dernier hommage à Lozzi ( Niolu) berceau de la famille Simeoni. 
La trajectoire de vie d’Edmond Simeoni ? Celle d'une haute conscience politique et écologique, celle d'un des derniers géants investis dans les combats politiques nationalistes et régionalistes, capable de faire reculer la technostructure et le jacobinisme. Dans l’île ses funérailles sont nationales et nationalistes.
abandera-pce-opera
Et il n’est pas hors sujet d’oser écrire que l’actuel mouvement des Gilets Jaunes avec ses revendications citoyennes, constitue comme une dernière victoire d’Edmond. 

edmond-meeeting-jpg
Victoire en faveur de la démocratie, des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, de la ruralité, de l’écologie contre le colonialisme, la dépossession, la spéculation, l’évasion fiscale, la gabegie capitaliste. Victoire et libération de la parole cet automne 2018, contre un Président de la République oligarque. E. Macron était venu en Corse pour in fine humilier les dirigeants élus lors de cérémonies en hommage au Préfet Erignac en forme de simulacre et de provocation.
ed-st-roch
Les revendications insulaires et décentralisatrices dont le « droit à la différence » sont actuellement portées par de nombreux élus locaux partout en France. Respecter les atouts locaux et ultra locaux… dans le contexte d’une gouvernance France de plus en plus financiarisée, technocratique et hors sol ? Début 2018, le président de Régions de France Hervé Morin avait déclaré : « le gouvernement n’a pas entendu le message des Corses, j’ai entendu les déclarations du porte-parole du gouvernement qui dit que c’est une élection locale. Non, ce n’est pas qu’une élection locale. Il ne faut pas se raconter d’histoires. C’est un fait politique majeur. Le message des Corses doit passer par l’accroissement des responsabilités de cette collectivité de Corse, et je le crois, par un pouvoir législatif délégué sur un certain nombre de sujets ». 
img-8420
En février 2018 le Dr Edmond Simeoni écrivait : « Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins et il faut être clairs. En règle générale, les hommes visent trop souvent le pouvoir pour assouvir leur ambition personnelle, leur désir de domination, leurs égos ; nous appartenons à cette catégorie de militants qui ont toujours voulu accéder aux responsabilités pour changer radicalement la conduite des affaires publiques. Vous conviendrez que notre parcours de lutte depuis cinquante ans – et d’autres l’ont fait avec nous et sans nous, dans différents domaines- est limpide, au plan du respect des principes de démocratie, de transparence et d’éthique. » 

 

 

 

 

LV

 

___________

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.