VINCENZO VECCHI

Nul besoin de connaître Vincenzo Vecchi...

Il n'est nul besoin de connaître Vincenzo Vecchi pour compatir à ce qu'il traverse aujourd'hui. Nul besoin d'avoir combattu à ses côtés en 2001 à Gênes ou en 2006 à Milan pour s'identifier à lui.

Cet homme vivait en cavale depuis 18 ans. Il fuyait une condamnation lourde. 11 ans et demi (G8 + manifestation antifasciste)

G8 - Gênes 2001 -  Une manifestation rassemblant 300 000 personnes. L'un d'eux, Carlo Giuliani, sera tué par balle par un carabinier - 600 manifestants seront blessés dont 2 gravement.

Les preuves des violences policières devant disparaître, les médias alternatifs seront visés par la répression, la violence, l'humiliation - des centaines de personnes arrêtées puis séquestrées pendant 3 jours. 

Selon Amnesty International à l'époque des faits, il s'agit "de la plus grave atteinte aux droits démocratiques dans un pays occidental depuis la fin de la seconde guerre mondiale" - Le chef de la police Franco Gabrielli finira par admettre que les manifestants ont été torturés.

11 ans plus tard des altermondialistes seront jugés et condamnés à des peines allant de 5 à 15 ans de prison pour avoir "dévasté" Gênes. Des policiers seront également jugés et condamnés à 4 et 5 ans de prison. Aucun des policiers ne purgera sa peine, bénéficiant d'une loi d'amnistie.

Un des avocats de manifestants a dénoncé « la disproportion abyssale des peines entre des dommages causés à des biens et ceux infligés à des personnes »

Cette histoire ne peut que résonner dans nos têtes tant elle est semblable à ce que la France traverse actuellement. Cette histoire et tant d'autres à travers le monde...

Une police contre son peuple pour défendre les "puissants" - des blessés, des morts. Une protection de l'avoir au détriment de l'être. 

Vincenzo Vecchi vient de se faire arrêter en France, en Bretagne, dans le Morbihan. 

Bien sûr, encore une fois nous serons divisés sur le sujet. D'aucun mettront en avant sa violence pour justifier sa peine. Certains (je l'ai lu) se réjouiront qu'il se soit fait prendre. Certains l'accusent déjà de toutes sortes de choses...

Comment ne pas bouillir devant l'injustice, la violence du capitalisme, les saccages en tout genre, la maltraitance des peuples? Comment même continuer à vivre comme si de rien n'était?

Je ne suis pas pour la violence. J'aimerais qu'on puisse l'éviter. Mais depuis quelques temps je commence à la comprendre...

Les proches, les amis de Vicenzo se mobilisent. 

Collectif de soutien a l activiste italien © France 3 Bretagne

 

Pour plus d'informations

CONTACT - SITE INTERNET (site en cours de création)

 

Vincenzo, inutile de te connaître pour être de tout cœur avec toi...

 

"La liberté d'une démocratie est en danger si le peuple tolère l'emprise des puissances privées au point où elles possèdent plus de pouvoir que l'Etat démocratique lui-même. C'est l'essence même du fascisme." Franklin Delano Roosevelt 

 

Gênes Juillet 2001 - Les droits bafoués © Mémoires de luttes

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.