l'Observatoire de la misogynie
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 juin 2015

Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».

l'Observatoire de la misogynie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour Antoinette Fouque,  la misogynie est la haine universelle des femmes et c’est le premier de tous les racismes et le plus répandu car il vise la moitié de l’humanité. Si aujourd’hui, en France, une femme meurt toujours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint tous les deux jours et demi,  35% des femmes dans le monde subissent des violences de la part de leurs proches, indiquait l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2013. Aucun continent, aucun pays, n’est épargné. Mais ce qui était une épidémie cachée, il y près d’un demi siècle, est désormais connu, identifié, et combattu. Il y a des programmes, des rapports gouvernementaux, internationaux, une prise de conscience Récemment, il y a eu d’immenses manifestations en Inde contre les viols et meurtres de femmes et en Argentine,  où plus de 150 000 personnes ont défilé le 3 juin, à Buenos Aires et dans d’autres villes contre le féminicide au cri de « Pas une de plus » à la suite de plusieurs meurtres qui se sont succédés.

Pourtant, alors qu’Amartya Sen, prix Nobel d’économie en 1998, établissait dès 1991 que 100 millions de femmes manquaient à l’appel de la population mondiale, à cause de l’impact de l’inégalité des droits, rien n’a été fait à la hauteur de la situation et ce sont aujourd’hui 200 millions femmes qui ont disparu parce qu’elles étaient nées ou allaient naître femmes.  Un « gynocide » permanent - selon le terme d’Antoinette Fouque- qui se perpétue en permanence dans un silence presque absolu.

Pour accroître la prise de conscience et une action en conséquence, Antoinette Fouque, confondatrice du MLF a dans le même geste, en 1989, créé l’Alliance des Femmes pour la démocratie et l’Observatoire de la misogynie. Le viol avait été reconnu, en 1980, comme un crime dans le code pénal. Rappelons qu’Antoinette Fouque a créé en même temps que naissait le MLF, le groupe de réflexion Psych et Po pour penser les causes de la misogynie, le viol, l’inceste, le matricide, à la croisée, de l’intime et de la condition universelle des femmes.

Certes, « Les luttes des femmes ont fait progresser nos libertés, nos droits, mais la misogynie n’a pas désarmé. De l’oubli pur et simple de notre existence à l’agression insidieuse ou brutale, elle se manifeste partout dans la vie quotidienne, à la télévision, à la radio, dans les journaux, sur les murs… Ne laissons pas bafouer notre dignité. Soyons vigilantes et sortons de l’isolement », lisons-nous dans un texte paru dans « Depuis 30 ans des femmes éditent... 1974-2004 », (Éditions des femmes/Antoinette Fouque).

Ce blog « Observatoire de la misogynie » va revenir en détails sur les effets réels de cette « peste misogyne » qui s’enracine dans  « l’envie de l’utérus ». « Avant la haine et la peur, c’est l’envie qui fonde la misogynie, l’envie du mâle devant la capacité procréatrice des femmes », analyse Antoinette Fouque dans « Il y a deux sexes » (Folio Actuel, 2015).

Dans un temps où backlash et répression  déferlent contre les formidables avancées dans la condition des femmes et de leurs droits fondamentaux, il s’agit, encore et encore de lever le silence sur les crimes contre les femmes et leurs libertés, de faire prendre conscience de ce racisme anti-femmes. Dans cette tâche, il faudra identifier les exclusions, les discriminations, mettre en lumière les invisibilités, et lever les censures.

Aujourd’hui, la misogynie se déploie aussi sur les réseaux sociaux, sur internet en général, et dans la culture tous azimuts. Ce blog s’inscrit dans le droit fil de cette mission de lutte contre la violence réelle et symbolique qui continue de détruire les femmes, leur être et leur place. 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit