Nadine Morano trouve normal que les profs puissent travailler jusqu'à 70 ans

Nadine Morano invitée de Pluriel sur Radio Orient © radio orient

Nadine Morano, secétaire d’Etat à la Famille, est l’invitée du Club de la presse ce dimanche, à 19 heures, sur Radio Orient.

 

Ceci est une version plus longue de la vidéo postée il y a 3 jours... Nadine Morano parle de l'âge de la retraite vers la fin de la vidéo. L'émission, dans sa version audio, dure une heure au total.

Est-ce que vous êtes choquée par l’idée que des enseignants puissent continuer de faire leur métier jusqu’à 70 ans ?

 

L’espérance de vie la plus longue se trouve chez les enseignants, je vous ferais remarquer. Ils ont un peu de vacances. J’ai beaucoup de respect pour les enseignants mais regardez les statistiques. Je ne dis pas que ce n’est pas un métier stressant. A 70 ans, si on se retrouve en maternelle, on a peut-être moins de patience. Mais je pense qu’il faut une passerelle dans les métiers à l’intérieur de la fonction publique. Les enseignants concernés pourraient être conseils ou travailler dans les CIO. Il y a tellement de solutions. Mais ne faites pas aujourd’hui la caricature des personnes de 70 ans. Regardez, il y a 20 ans, quand on avait 70 ans, on n’était pas dans le même état qu’aujourd’hui.

Faut-il limiter le cumul des mandats comme l’a réclamé Rama Yade, pour permettre un renouvellement de la classe politique et permettre l’élection peut-être d’un Barack Obama français ?

C’est une idée qu’on peut explorer. Mais franchement, dans une démocratie, ce sont les électeurs qui décident. Vous êtes bon, ils vous gardent. Vous n’êtes pas bon, ils ne vous gardent pas.

 

Etre sénateur pendant 30 ans, 40 ans, vous trouvez ça normal ?

Pour façonner une ville, quand vous êtes maire, il vous faut du temps, tous les élus vous le diront. Quand vous êtes engagé à l’Assemblée Nationale, c’est pareil, cinq ans, ça passe tellement vite. Alors, je suis ouverte à la discussion. Mais quand Rama Yade parle d’héritier, je ne suis pas d’accord avec elle parce qu’en démocratie, il n’y a pas d’héritier. J’aime beaucoup Rama mais quand je l’entends dire : « Il faut former des héritiers », je dis non. En démocratie, il y a des gens qui doivent se présenter, il faut y aller, il faut être mordant. Vous savez, moi, on ne m’a pas dit : « On va vous donner une circonscription. » Il a fallu que je me batte pour aller la chercher, cette circonscription. Il faut y aller ! Bon, il y a des gens qui ne souhaitent pas se présenter…

 

Vous parlez de Rama Yade ? Vous voulez dire que c’est un peu facile de parler quand on est ministre et qu’on n’a pas été élue ?

 

Quand on est ministre, c’est pas la même fonction. Moi, j’ai eu la chance d’être élue parlementaire. Je suis allé chercher ma circonscription avec les tripes. Je l’ai gagnée avec un fort score. L’onction du suffrage universel est fondamental pour comprendre vraiment les politiques de terrain.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.