La loi d'airain de la laïcité

 Les religions monothéistes n'ont leur place dans la République Française que si elles respectent ses lois. Aucune d'entre elles ne peut y déroger. La Révolution française de 1789 a aboli les privilèges dont la soumission du peuple au divin revendiquée à l'époque par l'Eglise. La loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat à inscrit dans le marbre la laïcité de la République et de ce fait qu'elle est une et indivisible. Au nom de cette loi, l'idée même de tout autre séparatisme est à combattre

L'ouverture de notre frontière méditerranéenne à l'immigration en provenance des pays que nous avons jadis colonisés jusqu'à déclarer qu'ils étaient terre française n'est que justice. Encore faut-il pour s'intégrer et recevoir la nationalité française que le futur citoyen reconnaisse que la laïcité l'emporte sur tout autre conviction y compris religieuse. Dans le cas contraire il faut que l'expatrié retourne d'où il vient. 

Il n'est pas besoin que le chef de l'Etat aujourd'hui s'exprime pour dire autre chose. Jaures et Clemenceau en leur temps ont défendu cette cause, la laïcité est inaliénable. Là où le président Emmanuel Macron est dans son rôle c'est de légiférer pour que les enfants de ces immigrés devenus français soient pris en charge d'office par l'école républicaine

avec l'apprentissage des valeurs garantes de l'union de la Nation. 

Dans sa longue histoire la France a connu les guerres de religions et en a payé le prix. La République est un État de droit et a placé la laïcité au dessus des religions avec pour les libres penseurs la devise "Ni Dieu ni maître" 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.