Macron, l'enfant roi

Mélenchon se voulait la République, Macron se veut la France à lui seul rien de plus. Il veut rassembler tous les Français de la droite à la gauche en passant par le centre en vue de la prochaine présidentielle, laissant l'extrême droite à Marine Le Pen alors que l'extrême gauche est en voie de disparition. Une invitée des matins de France Culture bien au fait de la vie politique en France a déclaré que ce n'était que le rêve d'un enfant ou plus accablant, d'un dictateur en herbe.

Macron est à la recherche d'un programme à proposer aux Français pour sa prochaine campagne électorale. Il prend son bâton de pèlerin à la rencontre des Français, visitant villages après villages, villes moyennes après villes moyennes et nous dit-on jusqu'aux quartiers nord de Marseille, milieu urbain très représentatif de la misère des banlieues. Un tel pèlerinage est d'autant plus surprenant que les Français sont dignement représentés à la Chambre des députés et au Sénat par des édiles en contact permanent avec la population en hommes de terrain. Cette grande messe de Macron rappelle le Grand Débat après l'épisode des gilets jaunes, la Convention Citoyenne pour le climat, le Ségur de la santé et autres enceintes consultatives. Les retombées de ces débats pavés de bonnes intentions pour faire bonne figure n'ont fait que décevoir leurs participants quant aux résultats obtenus. Comment croire que Macron à l'écoute d'un public sélectionné à son intention puisse faire mieux.

Entre Marine LePen qui se voit déjà élue à la présidence de la République avec la détermination de donner une nouvelle orientation à la politique étrangère du pays en rapprochant la France de la Russie de Poutine un dictateur, et Macron qui s'érige en guide suprême, il y a lieu de s'inquiéter pour notre démocratie. Dans les périodes de grandes crises et celle de la Covid en est une, les Français se placent sous la protection d'un sauveur, Pétain après la défaite de 40, De Gaulle en 58 en pleine guerre d Algérie, et peut-être demain la fille du sulfureux Le Pen ou le prodige de la bonne société d'Amiens devenu enfant roi. Espérons sans trop y croire que de nouveaux prétendants plus crédibles pour accéder à la fonction présidentielle en 2022 feront leur apparition sur la scène politique à droite ou à gauche pour battre Marine Le Pen ou Macron. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.