La Grande Bretagne alliée et partenaire indéfectible

"Vouloir un pied dedans, un pied dehors","Vouloir le beurre et l'argent du beurre",ce sont les critiques adressées à la Grande Bretagne par la communauté européenne derrière son négociateur en chef, un français. Alors qu'un accord vient d'être négocié entre les deux parties pour une sortie de l'Europe en douceur, il est vrai que la Grande Bretagne s'est montré fort exigeante sur les conditions de sa sortie. Jusqu'ici elle a toujours été gagnante obtenant d'entrer dans l'Europe il y a 46 ans sans abandonner sa devise la livre sterling et en obtenant un rabais sur sa contribution financière au budget de l'Europe. Alors que la première ministre britannique est acculée devant l’intransigeance de son parlement refusant l'accord négocié et une sortie sans accord, ses partenaires Européens ne lui offrent aucune porte de sortie honorable. La France avec Macron se montrant la plus inflexible pour donner du temps au temps à la Grande Bretagne. Rappelons que la force de la communauté européenne a été d'être portée par trois grands partenaires, la France, L'Allemagne auxquels s'est jointe la Grande Bretagne. Nul doute que sortie ou pas de l'Europe, la grande Bretagne demeurera envers et contre tout le partenaire indéfectible de la France.

L'Histoire du vingtième siècle a montré qu'au delà de l'entente cordiale la Grande Bretagne a été une alliée indéfectible de la France. Pendant la grande guerre de 1914-18 alors que la France célèbre Verdun pour avoir résisté en 1916 à l'offensive allemande au prix de 300 000 morts, il y a controverse aujourd'hui pour désigner la bataille de la Somme comme encore plus décisive dans l'arrêt de l'offensive allemande . Elle coûta 200 000 morts à la France contre 500 000 morts pour la Grande Bretagne. En 1940 après l'armistice entre la France et l'Allemagne nazie, la Grande Bretagne et c'est sa fierté résista seule à la puissante Allemagne de 1940 à 1942 jusqu'à l'ouverture du front de l'est avec les Russes. Ce succès face à l'Allemagne sera le fruit de son génie avec l'invention du radar constituant un réseau d'alerte permettant à sa flotte de spitfires de devancer l'arrivée des avions de chasse et des bombardiers allemands. Le 6 Juin 1944 sur les plages du débarquement en Normandie pas un seul français n'était présent aux côtés des troupes anglaises et américaines alors que de Gaulle célébrait à sa façon ce jour de victoire. Churchill se montra assez ironique en n'en faisant la remarque à Roosevelt. A la fin de la guerre en 1945, la Grande Bretagne sortit avec les honneurs de son empire colonial aux quatre coins du monde alors que la France se lança sans aucune retenue dans 2 guerres coloniales très meurtrières pour se maintenir en Indochine jusqu'à la défaite de Diên biên phu en 1954, puis dès cette année même en s'opposant par la guerre d'Algérie à la révolte de son peuple revendiquant son indépendance et se soldant par l'abandon forcé de sa colonie en 1962.

La Grande Bretagne est une grande démocratie, la première du monde occidental qui devrait nous servir d'exemple, hier comme aujourd'hui. Elle dispose depuis le 18ème siècle d'un régime parlementaire fort avec deux grands partis, celui des conservateurs et celui des travaillistes. Notre 5ème République avec son régime présidentiel a fait voler en éclats les partis politiques et a rendu inopérant notre régime parlementaire.

Oui, la Grande Bretagne a été une alliée indéfectible et nous ne pouvons que souhaiter qu'elle demeure tout autant notre partenaire. La Grande Bretagne sortie de L'Europe, la France se retrouvera seule face à son puissant voisin l'Allemagne et ses inconnus pour garantir la survie de l'union Européenne. Reconnaissons le, la réconciliation définitive entre la France et l'Allemagne demandera que s'efface à jamais dans nos mémoires le souvenir de la Shoah.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.