La voix de Michel Rocard

Un an après la disparition de Michel Rocard, France culture a diffusé 2h30 de débats enregistrés en 2013, Paroles d'outre- tombe. Ce témoignage d'un grand républicain contribue à restituer la vérité sur l'histoire d'après-guerre de la France. Il en est ainsi à propos de la décolonisation commencée avec l'Indochine sous la 4ème République et terminée avec l'indépendance de l'Algérie sous la 5ème. Quelle leçon retenir de l'acte d'insubordination de l'Amiral Thierry Dargenlieu, moine soldat, qui fit canonner en 1947 la baie d'Haïphong alors que dans le même temps le général Leclerc, héros de la 2ème DB dans son parcours libérateur de la France occupée, était à Fontainebleau accompagné de Hô chi Minh, leader de la guerre d'indépendance, pour ouvrir des négociations. La rupture fut entamée sur cet acte d'indiscipline qui trouva une récidive avec la rébellion du général Salan en 1962 en Algérie. Homme de gouvernement, Michel Rocard fut comme premier ministre de François Mitterrand de 1988 à 1991, trois ans seulement, responsable de la mise en œuvre du RMI et l'inventeur de la CSG qu'il mit en place. Comment ne pas être fiers avec lui de ces deux grandes mesures de solidarité nationale qui ont contribué jusqu'ici à souder le corps social! François Mitterrand s'en est remis encore à lui pour trouver une issue à la crise sanglante ouverte avec les indépendantistes de la Nouvelle-Calédonie.  Si l'action gouvernementale de l'impétrant ne se résume pas à ces états de faits tels qu'ils ressortent de ces heures de débats, l'immensité de la pensée de Michel Rocard est illustrée par son plaidoyer pour la réforme de l'orthographe illustrant chez lui la modernité de l'homme d'Etat face au conservatisme vieille France de François Mitterrand. Ma génération, celle de la guerre d'Algérie et du renoncement au fait colonial, s'est reconnue dans l'action politique de Michel Rocard, homme d'Etat. La 5ème République œuvre du Général de Gaulle après son retour aux affaires en 1958 a manqué deux grands rendez-vous avec l'absence d'une présidence de Pierre Mendès France et plus tard de Michel Rocard.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.