La France, un pays à Vau-l'eau

Nous apprenons que les instituts de sondage donnent le Rassemblement National de Marine Le Pen dans tous les cas de figures gagnant dans les élections régionales en PACA. Même si ce résultat n'en appelle pas d'autres, Marine LePen aura montée une marche de plus pour pavoiser sur le perron de l' Élysée. Au fur et à mesure que nous entrons dans le vif des débats pour l'élection présidentielle de 2022, les sondages se succèdent pour nous dire que tout prédispose  Marine Le Pen à être la prochaine locataire de l'Elysée. Que nous le voulions où non, de plus en plus de Français grossissent les troupes du RN entraînés par le succès de polémistes racistes comme Zemmour et Dieudonné. Autrefois, les Français aimaient bien Coluche et cela sentait bon la France, aujourd'hui les comiques d'estrades font de la politique et c'est dangereux. Aussi inquiétant est l'entrée en scène des factieux de notre armée au premier rang desquels vingt généraux à la retraite, et nous savons combien les étoiles des képis font recettes auprès d'une certaine opinion française surtout quand on nous dit que si le général de Villiers se présentait à l'élection présidentielle, il ferait un score de 20%.

Face à cette déferlante de l'extrême droite dans notre pays où sont les barrages pour la contenir ? En 1936, la gauche a été capable de se rassembler pour gagner contre l'extrême droite et ses ligues antisémites et racistes, mais ce ne fut qu'un répit avant que les Français se rangent sous le régime de Philippe Pétain, antisémite et admirateur de Franco. Aujourd'hui Marine LePen plébiscite  Trump. Poutine et Bolsonaro. Marine LePen n'est que l'héritière de son père sans qui elle n'aurait rien été en politique. Elle porte l'héritage de son père et sa dangerosité pour notre démocratie qui dans ses meilleurs jours a été marquée du sceau de la république démocratique de Rousseau.

Il n'est plus question que la gauche qui ne rassemblerait que 25%de l'électorat face barrage à Marine Le  Pen et le seul salut pour sauver notre pays du chaos est que se réalise l'union de toutes les forces républicaines de la gauche et de ce que furent autrefois le RPR e l'UDF.

Cela n'est pas tout, il faut disposer d'un candidat rassembleur face à Marine Le Pen pour l'élection présidentielle. La pandémie a mis à nu le déclassement de la France dans la concurrence mondiale qui relève de la République libérale de Tocqueville à laquelle on ne peut échapper. La dette publique de la France est abyssale pour atteindre à la fin de l'année 120% du PIB, mais le marqueur le plus grave encore de notre déclin est donné par notre balance des paiements déficitaire. Ce qui nous place derrière l'Italie encore excédentaire.

L'économie est le nerf de toutes les batailles à gagner pour espérer redresser le pays. Les candidats qui se profilent pour l'élection présidentielle ne sont pas à la hauteur de l'enjeu car adeptes uniquement de politique politicienne. La crédibilité pour relever le pays doit être recherchée chez un économiste averti et européen convaincu, habitué des tables de négociations sans effets de manche avec des succès à son actif, ce qui n'a pas été le cas avec Macron. Quelque soit son attachement à l'Europe, il est toujours resté dans le sillage de la chancelière allemande. 

Je ne vois que dans la candidature de Michel Barnier un espoir pour proposer au pays un programme de gouvernement capable de redonner confiance aux Français et d'échapper à l'étau de la fronde lepeniste. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.