Clemenceau, retour de l'Histoire

Ce 11 Novembre,le président de la République a payé un tribut "au Père la Victoire"en rendant visite au modeste appartement que Georges Clemenceau occupa rue Franklin à Paris de 1898 jusqu'à sa mort en 1929. Visite privée à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle galerie dans ce haut lieu de la mémoire historique transformé en musée en 1931. La troisième République connu trois grands hommes d'Etat, Jaurès, Gambetta et Clemenceau. Jusqu'ici aucun président de la 4ème et 5ème République n'avait honoré de sa présence ce musée au nom des Français. Notons que la droite dans toutes ses divisions a préféré honorer le 9 Novembre son Général de Gaulle à Colombey. Georges Clemenceau fut d'abord médecin, profession qu'il exerça pendant 20 ans. Déjà en 1871, maire de Montmartre il soignait les indigents. Il assista impuissant au massacre de la Commune. Il fut journaliste, l'ardent défenseur de Dreyfus à la suite de Zola. Il entra en politique avec un mandat de député d'extrême gauche en 1878 et exerça de très nombreux mandats au titre de député de la Seine et plus tard de sénateur du Var. Il fut un homme fort de la 3ème République avec la renommée de briseur de grèves comme ministre de l'Intérieur. En 1885 il s'opposa à la politique coloniale de Jules Ferry et par la suite se refusa à toutes visites de notre empire coloniale. Le sénateur du var défendit avec ferveur la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905. Regrettons que le président Emmanuel Macron n'est pas fait appel à la grandeur de la République sous les nombreux mandats d'un Georges Clemenceau. Souhaitons que notre président ait lu la plus authentique biographie de Georges Clemenceau oeuvre de l'historien Anglais David Watson sous le nom de A political biography, Londres, Eyre Methuen, 1974. Il y a plusieurs années j'ai rencontré l'auteur lors de la cérémonie du 11 Novembre en hommage à Clemenceau devant sa statue sur les Champs Élysées et je l'ai remercié pour la qualité reconnue de son ouvrage. Il manifesta cependant son regret de ne pas avoir disposé des informations accessibles sur Clemenceau aux affaires après la publication de son travail. L'accès au public d'une telle biographie par un historien anglais a été fort limité jusqu'à ces dernières années par l'absence d'une traduction. Plus connu en 1988 sera la biographie par J Baptiste Duroselle , Fayard. A présent, félicitons-nous du lancement ce 17 novembre du Dictionnaire Clémenceau par Sylvie Brodziak qui répondra à toutes les questions soulevées par l'incomparable parcours politique d'un grand homme d'Etat de la République Française.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.