La démocratie en péril

La critique est toujours facile mais le constat est à faire. La 5ème République après 60 ans d'existence a mis fin aux régimes des partis avec la verticalité d'un pouvoir aux mains d'un président indéboulonnable.

Et pourtant, le corps électoral ne peut-être représenté que par deux factions, d'un coté la République en marche née de la dislocation des partis politiques traditionnels,de l'autre par le Rassemblement National ex Front National, fonds de commerce de la famille Le Pen père et fille. Ce Front National était le refuge de l’extrême droite ultra nationaliste et antisémite. Que l'on se souvienne des propos polémiques d'un Jean-Marie Le Pen assimilant les chambres à gaz à un détail de l'Histoire.

Emmanuel Macron est une tête bien faite et bien pleine, fruit de son éducation bourgeoise et de sa formation élitiste. Quand il s'adresse aux français et non au petit peuple en évoquant « bibi » ses discours sont éloquents et frappés de bon sens et de pédagogie mais remplis de vaines promesses. Après 18 mois à la tête de l'Etat, le taux de chômage est toujours aussi élevé et la dette publique continue à s'alourdir. Dans son discours sur notre porte-avions nucléaire, il sermonne les français qui veulent protéger leurs acquis sociaux mais refusent les augmentations des taxes. Il leur demande maintenant 5 ans, le temps de sa mandature, pour redresser le pays.

Ce sont des promesses faites par ses prédécesseurs. Il n'a pas été élu pour, en augmentant taxes et impôts, permettre plus de justice sociale mais pour mieux gouverner la France par des réformes appropriées sans réduire la dépense publique. A l'issue de son mandat de 5 ans, le risque est que la France ait à choisir entre un nouveau pari avec Emmanuel Macron et le Rassemblement National. Il est possible que le parti de l'ultra droite l'emporte surtout si les anciens communistes rallient le Rassemblement National provoquant le chaos social en France.

Oui, comme dans les années 1930 la démocratie est en péril et bon nombre de nos concitoyens commencent à le redouter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.