Des Martinets plus nombreux, une heureuse surprise

Ils sonr partis rejoindre d'autres cieux. Ici en Rives en Seine hier en fin de soirée avec le retour des jours ensoleillés, ils se sont rassemblés zigzagant en vols groupés avec leurs cris stridents comme pour nous dire au revoir. Ils chassaient les insectes revenus en abondance. Comment comprendre qu'ils soient si nombreux aujourd'hui et ne pas s'en réjouir. Arrivés aux derniers jours du mois d'avril, ils étaient si peu présents pour alimenter notre crainte de leur disparition prochaine.

Un printemps froid et pluvieux n'a pu que nous faire constater leur absence faute d'entendre leurs sifflements aïgus et si distincts  du gazouillis des hirondelles à la poursuite des insectes. Nous ne pouvons voir en ce repeuplement que la réussite des nichées de cette saison et que l'humidité de ces pluies abondantes a été un terrain favorable à la production des insectes dont ils gavent leurs oisillons sous les tuiles rondes des vieux toits du village.

Ce qui demeure le plus attachant dans ce regroupement de cette dernière soirée est leur instinct de garder en mémoire la trace visuelle de leurs lieux de nidification en pavoisant des heures entières si bruyamment au dessus de nos têtes. À nous de leur dire au revoir dans l'attente de leur retour, et qu'ils soient aussi nombreux encore. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.