Louis Bulidon
Retraité
Abonné·e de Mediapart

322 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2021

Zemmour homme sans vergogne

Louis Bulidon
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 7 mai 2017 l'élection triomphale d'Emmanuel Macron si jeune à 39 ans à la présidence de la République a forcé l'admiration mais dans une moindre mesure l'enthousiasme à l'exception de ses thuriféraires. Armé de son expérience du monde des affaires après son passage à la banque Rothschild, Macron n'avait du politique qu'un court passage de ministre dans un gouvernement socialiste et ne disposait d'aucun mandat parlementaire. Ce curriculum vitae avait fait dire à Éric Zemmour que le mandat de Macron devait être assimilé à son stage de sortie de l'ENA. Aujourd'hui ou Zemmour se déclare candidat à l'élection présidentielle que savons-nous de lui.

A 70 ans il a derrière lui 30ans de contacts avec le public familier des écrans de télévision au même titre qu'un PPDA sans plus mais lui comme amuseur et provocateur. Il a bénéficié d'une expérience plus sérieuse comme éditorialiste dans ce temple de la presse de droite que représente le Figaro. Sans aller plus loin l'homme semble être venu de nulle part si ce n' est de son parrainage reconnu ou pas de Jean Marie Le Pen qui l'a préféré à sa fille. Ce dernier a été jusqu'à déclarer que pour aller aussi loin que Zemmour dans ses diatribes racistes il fallait être juif comme lui. Ce n'est pas le moindre paradoxe pour un Le Pen qui négationniste envers et contre tout a atteint les limites de l'outrance en déclarant que la Shoah n'était qu'un détail de l'histoire et qu'en visite dans l'ancien Reich il n'avait vu aucune chambre à gaz. Zemmour a choisi une autre cible les immigrés musulmans dont il veut protéger la France au nom de son histoire mais qu'elle histoire. Elle consiste pour lui à revenir 2 générations en arrière pour réconcilier les mémoires d'un De Gaulle et d'un Pétain qu'il veut réhabiliter aux yeux de l'électorat qu'il cherche à conquérir et qui se recrute aussi bien dans les banlieues abandonnées de nos grandes villes que dans le dernier cercle des catholiques intégristes qui n'attendaient que cela et pourquoi pas dans la chouannerie royaliste. L'homme Zemmour suscite bien d'autres soutiens dont le moindre n'est autre qu'un philosophe si ce n'est moraliste qui tient l'antenne d'une émission hebdomadaire sur France Culture. Celui-ci va jusqu'à voir en Zemmour le seul futur candidat à poser les vrais enjeux de l'intégration de la communauté musulmane dans notre société qui rappelons le a connu de si nombreuses vagues migratoires au cours des siècles et qui l'ont enrichie.

Si Macron a pour lui le talent de la parole, Zemmour n'a que celui de la vulgarité. Dans un pays dont l'histoire républicaine a été forgé pour les uns par Jules Ferry, Waldeck Rousseau et Poincaré, pour les autres par Gambetta, Jaurès et Clemenceau, il reste à Zemmour à beaucoup apprendre de ces grandes figures de notre histoire. Macron lui plus subtil est allé jusqu'à évoquer la figure de Clemenceau pour faire sa déclaration de guerre contre la covid-19.

Faut-il rire ou pleurer de la candidature officielle d'Éric Zemmour,l'avenir nous le dira dans 5mois, mais la menace est certaine car l'homme sans vergogne qui a pour modèles les dictateurs Viktor Orban et Vladimir Poutine peut conquérir la masse des Français qui rejettent le monde politique actuel illustré encore par l'échec de la Révolution promise par Macron en 2017.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu