lprebende
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 juil. 2019

Collectif de Soutien aux Invisibles de la Gironde

un collectif comprenant des citoyens, des associations comme ATTAC 33 ou Médecins du Monde Aquitaine occupent actuellement la Bourse du Travail à Bordeaux dans l'attente de solutions d'urgence et pérennes pour les personnes à la rue .

lprebende
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici un résumé de la situation catastrophique à Bordeaux et sûrement ailleurs....
Afin de sensibiliser un maximum de personnes et avoir un peu de soutien médiatique nous avons besoins de relais pour ce message

"Non aux expulsions et oui à un hébergement décent pour tous ! Ce mardi 16 juillet à la Bourse du Travail de Bordeaux sont venues se réfugier de nombreuses personnes suite aux expulsions massives de squats ces dernières semaines.

Après deux audiences avec la Directrice de cabinet de la Préfecture les 11 et le 16 juillet, nous avons compris que la Préfecture ne tient pas compte de l’urgence de la situation. Elle a aggravé une situation déjà très tendue sur la question de l’hébergement. Il y a au moins 2000 personnes à la rue en ce moment : hommes, femmes, enfants, familles dont certains malades et tous en souffrance.

Cette situation est illégale, inacceptable, choquante, violente et inhumaine. La seule réponse de la Préfecture est la répression policière comme lorsqu’elle a évacué les squats avec des forces de police et a tenté d’évacuer ceux qui étaient réfugiés à la Bourse du travail le 15 juillet. La solidarité militante et associative s’est organisée car il n’est pas question pour nous de ne pas réagir à l’urgence de centaines de sans logis, laissés sans avoir de quoi se nourrir, se laver se soigner...

C’est la politique des gouvernements français qui est responsable de la situation de nombreuses personnes et réfugiés avec ou sans papiers abandonnés dans la rue. C’est aux pouvoirs publics, à l’État, à la Préfecture qui en ont le pouvoir et les moyens, de prendre immédiatement leurs responsabilités.

Il existe 20 000 logements vides de qualité à Bordeaux et dans la Métropole. Les sans-logis doivent recevoir l’accueil, l’aide et les soins dont elles/ils ont besoin, comme l’exige la loi. La loi de réquisition des logements vides doit être appliquée afin de permettre à ces milliers de personnes de vivre décemment et pour certaines, de trouver vraiment asile en France.

Par conséquent, nous, organisations et associations signataires, exigeons: un toit pour tous, la liberté de circulation et d’installation pour tous/tes et la régularisation des sans-papiers.

Les présents et les organisations signataires ont décidé de s’unir dans le combat pour :

1- Obtenir des hébergements d’urgence

2- Exiger des hébergements pérennes

3- Empêcher de nouvelles expulsions.

Premières organisations signataires : Collectif Bienvenue , Collectif de l’Ascenseur, Collectif de la Zone du Dehors, Médecins du Monde Aquitaine, Ligue des droits de l'Homme, AREVE, Tri, Potes et Mascagne, Fasti Bordeaux, Les Enfants de Coluche -Bordeaux Métropole-, DAL 33 Gironde, Contre Les Abus Policiers - Clap33, OPA, Les Maraudeurs, ARTS -Accueil des réfugiés de Talence et Solidarité, Observatoire Girondin des Libertés publiques, Ovale Citoyen, RESF 33, UD Cgt Gironde, CGT CDC, Cgt Ford, UL CGT Bordeaux-Nord, Solidaires 33, Sud Santé Sociaux 33, Sud Emploi, Sud SFR Jeunes révolutionnaires, NPA Bordeaux 33, ATTAC 33, CGT Carsat, Sud Safran Ariane Group, Sud Rail Bordeaux… Avec le soutien de l’association Tous Migrants et de Cédric Herrou.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart