Lucarne
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

0 Édition

Lien 25 juin 2022

Le ministère a bien plongé l'enseignement public dans une crise programmée

Au delà des questions salariales et du discrédit entretenu sur le métier d'enseignant, la loi de transformation de la fonction publique a fait le choix de favoriser la contractualisation comme mode d'embauche normal des agents de l’État. Ce sont près de 2000 postes qui vont rester vacants à la rentrée, soit seulement un poste sur trois pourvu, en Ile-de-France dans le 1er degré.

Lucarne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2022/06/24062022Article637916496502521070.aspx

Extrait

On s'attendait à une catastrophe. C'est encore pire : seulement un poste sur trois est pourvu au concours externe de recrutement des professeurs des écoles en Ile-de-France. Ce sont près de 2000 postes qui vont rester vacants à la rentrée. Il sera très difficile de trouver 2000 contractuels supplémentaires cet été. Le ministère a bien plongé l'enseignement public dans une crise inédite. (...)

Loi de transformation de la fonction publique

=

contractualisation dans les trois fonctions publiques

Une crise programmée

Cette crise n'arrive pas par hasard. Elle découle en partie de la réforme du concours qui a repoussé en M2 un concours qui avait lieu en M1. Pour les masters MEEF cela a asséché le vivier et c'est particulièrement visible dans le premier degré. Cette évolution aurait dû être anticipée car elle était parfaitement prévisible. Elle ne l'a pas été. Régulièrement invité par la Cour des Comptes et les rapporteurs du budget de l’Éducation nationale à anticiper la baisse démographique, le ministère semble avoir privilégié un management à long terme des postes. Effectivement il y aura probablement moins de titulaires en 2022 que 2021. Mais il sera très difficile de trouver près de 2000 contractuels supplémentaires pour le premier degré cet été.

Mais comment ne pas faire le lien entre cette situation et les choix de management du gouvernement ? Au delà des questions salariales et du discrédit entretenu sur le métier d'enseignant (comme l'ont encore montré les jobs datings), la loi de transformation de la fonction publique a fait le choix de favoriser la contractualisation comme mode d'embauche normal des agents de l’État. C'est à la fois le choix du management à moyen terme - ne pas créer des postes qui pourraient devenir excédentaires si la baisse démographique continue - et celui à long terme - remplacer les fonctionnaires par des contractuels - qui expliquent la crise actuelle du recrutement.

Lire l'intégralité de l'article signé François Jarraud sur le site Le café pédagogique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit