Médiapart et la paresse intellectuelle à l'égard des droits des palestiniens

À vrai dire, je ne lis plus que très rarement les articles des journalistes sur Israël, tant leur paresse intellectuelle m'est désagréable. À force de dire que l'État d'Israël est mauvais, toujours mauvais et encore mauvais, rien de nouveau sous le soleil.

Médiapart est un journal riche en informations. Le travail d'investigation est sérieux, constant et ne semble pas avoir de parti pris (du moins, selon ma compréhension de la situation). De plus, la possibilité pour chaque abonné d'ouvrir un blog est également une source importante de plaisir pour les idées qui sont avancées (les meilleures et les pires) au sein du « Club ».

Cependant, la vérité me pousse à avouer qu'il existe un aspect de Médiapart qui m'exaspère : son traitement du conflit israélo-palestinien. Je ne fais même pas référence à ce qui peut se lire dans le « Club », tant la gêne m'envahit régulièrement à la lecture de certains billets.

À vrai dire, je ne lis plus que très rarement les articles des journalistes sur Israël, tant leur paresse intellectuelle m'est désagréable. À force de dire que l'État d'Israël est mauvais, toujours mauvais et encore mauvais, rien de nouveau sous le soleil. Peu importe aux journalistes de Médiapart de savoir (car ils le savent, non?) qu'un palestinien vit bien mieux dans l'État d'Israël qu'en Cisjordanie et à plus forte raison qu'à Gaza, ne comptez pas sur Médiapart pour vous en parler.

En fait, pour Médiapart, les palestiniens se sont transformés en une cause idéale qu'il faut défendre et à l'image du « Petit livre rouge » de Mao Tse-Toung, rien ne doit être dit qui pourrait faire penser que les palestiniens, leurs dirigeants, leurs méthodes de lutte... puissent être critiqués. Le même esprit très critique lorsqu'il se concentre sur la politique (française, internationale) a entièrement disparu lorsqu'il est question des affaires palestiniennes.

Afin d'appuyer mon argument, je prends l'exemple de la situation politique algérienne. La situation lamentable dans laquelle se trouve cet État est largement couvert par Médiapart. Les articles publiés décrivent la lutte des algériens pour reprendre le pouvoir, le rôle négatif du pouvoir politique, le manque crucial de justice sociale... Les vidéos sont également nombreuses : pour afficher notre solidarité avec le peuple algérien, sur la difficulté des algériens à trouver leur voie dans la société bloquée dans laquelle ils vivent, la difficulté de la réelle transition démocratique... En bref : pour savoir ce qui se passe en Algérie, Médiapart ne ménage pas ses efforts, au grand plaisir de ses lecteurs.

Les dirigeants du Hamas Les dirigeants du Hamas

Pendant ce temps, que fait Médiapart pour décrire l'état lamentable de la démocratie palestinienne en Cisjordanie et à Gaza ? La corruption généralisée au sein de l'Autorité palestinienne et du Hamas ; le manque de liberté : de conscience, d'expression sont pourtant des faits connus de tous. Pour quelle raison Médiapart n'en parle pas ?

C'est de cette façon que Médiapart dessert la cause palestinienne : le mutisme qu'il s'impose face aux critiques à formuler à l'égard des pouvoirs politiques palestiniens donne un blanc-seing au Hamas et à l'Autorité palestinienne pour commettre des atteintes graves aux droits de l'homme.

Cela est regrettable car pourtant, il y a beaucoup à dire à propos de la façon dont sont traités les palestiniens par leurs dirigeants politiques. En fait, il y a tellement à dire que Médiapart s'honorerait à consacrer le même genre de couverture qu'il accorde au cas algérien à la société palestinienne. Cela à peu de chances de se produire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.