En sa qualité de président de l’institut du monde arabe, Jack Lang a déclaré que près de deux-tiers des prisonniers en France sont musulmans. Est-ce vrai ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Lu dans un RAPPORT DE VISITE Maison d’arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) de 2009:

Cet établissement est en gestion déléguée au bénéfice d'un prestataire privé. Il est prévu pour accueillir un effectif théorique de 577 détenus plus 11 places pour le quartier disciplinaire et le quartier d’isolement. Le 18 août, 911 personnes sont hébergées pour 982 écrouées dont 34 en placement sous surveillance électronique et 27 en placement extérieur.

La place impartie aux cuisines, prévue pour moins de 600 détenus, pourvoit à l’alimentation de 850 personnes à midi et de 920 le soir, compte tenu des détenus en chantiers extérieurs. Il en résulte une exiguïté des locaux préjudiciable au travail.

334 détenus observaient le ramadan. Des sachets d’en-cas sont distribués à ces détenus comme substituts aux repas habituels.

Un autre rapport plus récent  l'Observatoire des prisons écrit que sur l’ensemble du territoire 45% des détenus ne mangent pas de porc.

La statistiques ethniques étant interdites en France, je ne vois pas où Lang a pu trouvé ces chiffres.

En dehors du fait que les conditions de vie précaire de pauvreté et de ghettoïsation (d’apartheid comme dirait l'autre) sont des facteurs aggravants de la délinquance, force est de constater que la pratique assidue d'une religion n'est pas un facteur qui la restreint.

P.S. E Égypte, un étudiant égyptien vient d'être condamné à 1 an de prison pour athéisme.Langue tirée