Une effigie juive brûlée à Parochnik (Pologne)

Une cérémonie antisémite a eu lieu vendredi, un jour avant le début de la Pâque, en Pologne, au cours de laquelle une poupée géante «juive» a été brûlée à l'effigie, a rapporté Kan.

Une cérémonie antisémite a eu lieu vendredi, un jour avant le début de la Pâque, en Pologne, au cours de laquelle une poupée géante « juive » a été brûlée à l'effigie, a rapporté l'agende de presse Kan.

L’incident qui s’est produit dans la ville de Parochnik, dans le sud-est de la Pologne, a vu les habitants de la ville procéder à une exécution symbolique de Judas, dans le cadre d’une ancienne tradition chrétienne, à l’occasion de la fête chrétienne du Vendredi saint.

À cette fin, une poupée géante représentant Judas a été préparée. La poupée portait un chapeau noir et avait des papillotes (les boucles de cheveux que certains juifs pratiquants se laissent pousser aux tempes) et un long nez. Sur sa poitrine, les mots « Judas » et « traître » étaient écrits.

Une vidéo de l'incident montre la poupée suspendue sur une place publique, après quoi elle est descendue et traînée dans la rue alors que les habitants de la ville, y compris de nombreux enfants, la battent avec des bâtons. Enfin, la poupée est brûlée sous les yeux des citadins.

Également vendredi, la plus grande yeshiva de Russie, l'école Torat Chaim située dans une banlieue-est de Moscou, a été incendiée et vandalisée avec des croix gammées lors d'un repas de la Pâque juive.

© kann_news


Récemment, une professeure de sociologie me disait que le vieil antisémitisme - celui du temps de la guerre - n'existe plus de nos jours.

À voir ces polonais et l'ardeur qu'ils mettent à tapper leur poupée juive, je ne suis pas certain de la justesse du constat de cette professeure.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.