« De la paix à la prospérité » - Le plan américain traduit en français (4)

Alors que l’agriculture représente environ 8% des emplois palestiniens, ce secteur n’a pas encore atteint son potentiel en raison de l'accès limité des agriculteurs palestiniens à la terre, à l'eau et à la technologie.

(Pour lire la partie précédente du plan américain, cliquez ici).

AGRICULTURE

Alors que l’agriculture représente environ 8% des emplois palestiniens, ce secteur n’a pas encore atteint son potentiel en raison de l'accès limité des agriculteurs palestiniens à la terre, à l'eau et à la technologie. Un environnement des affaires amélioré en Cisjordanie et à Gaza, ainsi que l'accès à davantage de terres, créeront une énorme opportunité pour les agriculteurs d'étendre leurs opérations. Dans le même temps, ce projet soutiendra les agriculteurs qui cherchent à obtenir un financement des banques locales et travailler avec des institutions financières. Avec un accès accru aux capitaux, les agriculteurs auront la possibilité d’acheter de nouvelles semences et des engrais, tandis qu'ils pourront aménager des serres, des systèmes d’irrigation et d’autres infrastructures. D'autres fonds aideront à réhabiliter les terres arables et construire un nouveau centre éducatif pour améliorer l'enseignement et la formation agricoles. Ces améliorations augmenteront la capacité des agriculteurs palestiniens à diriger leurs efforts pour produire des cultures de plus grande valeur et leur donner la possibilité d’utiliser des techniques agricoles modernes, ce qui profitera davantage à leurs entreprises et finalement, à leurs familles.

LOGEMENT

Les prix élevés de l'immobilier en Cisjordanie et à Gaza ont empêché de nombreux Palestiniens d'acheter une maison. Lorsque la paix sera revenue dans la région, il deviendra possible d'augmenter la construction en Cisjordanie et à Gaza, ce qui fera baisser les coûts immobiliers. La possibilité d'accéder à de nouveaux logements, soutenus par des hypothèques de banques palestiniennes à des acheteurs qualifiés, soutiendra un marché du logement en croissance, améliorera la qualité de vie des Palestiniens et aidera à bâtir des communautés fortes. Alors que les droits de propriété se renforceront, les Palestiniens propriétaires pourront également utiliser leurs biens immobiliers à titre de garantie d'emprunt, ce qui pourra être utilisé par les petites entreprises pour emprunter ou investir. Cela stimulera encore plus l’économie palestinienne et augmentera le nombre d’emplois.

Peace for prosperity © White House Peace for prosperity © White House

NOUS ENVISAGEONS UN AVENIR DANS LEQUEL LES PRODUITS FABRIQUÉS PAR LE PEUPLE PALESTINIEN AURONT LE POTENTIEL DE REMPLIR LES ÉTAGÈRES DES MAGASINS ET DES ENTREPÔTS DU MONDE ENTIER.

 INDUSTRIE

Des sculptures sur bois d’olivier aux broderies raffinées, la demande internationale pour un artisanat palestinien est importante depuis des centaines d'années. Aujourd'hui, les Palestiniens ont l'occasion de faire revivre leur héritage de fabrication de haute qualité en Cisjordanie et à Gaza. Ce programme soutiendra le développement de zones industrielles à la pointe de la technologie et d’autres installations de production dans lesquelles les entreprises palestiniennes bénéficieront d'incitations fiscales et financières qui réduiront le coût de la pratique du commerce. En outre, ces zones spécialisées fourniront aux entreprises des services sur site et des installations de formation afin d'augmenter la compétitivité et la productivité. Une partie du financement fourni par ce projet sera consacrée au développement des installations communes avec les pays voisins, ce qui permettra aux Palestiniens et à leurs voisins de mettre en commun leurs ressources pour leur bénéfice mutuel. Grâce à ce programme, les produits fabriqués par les Palestiniens seront reconnus pour leur qualité et leur valeur et posséderont le potentiel de remplir les étagères des magasins et des entrepôts du monde entier.

RESSOURCES NATURELLES

La Cisjordanie et Gaza possèdent des stocks importants de pierres et de marbre, d'hydrocarbures et d'autres minéraux. Ce projet apportera son soutien à la mise en valeur de grandes réserves de ressources, telles que le gisement de gaz naturel « Gaza Marine », les gisements de pétrole et des carrières en Cisjordanie. Il fournira également une assistance technique pour l’élaboration d’un cadre réglementaire pour l'exploitation des ressources naturelles, y compris pour les ressources partagées le long des zones frontalières. Ces ressources ont le potentiel de générer des milliards de dollars de revenus et la création de milliers d’emplois palestiniens de qualité et bien rémunérés.

LIBÉRER LE POTENTIEL ÉCONOMIQUE EN RENFORCANT DÉVELOPPEMENT ET INTÉGRATION RÉGIONAUX

STABILITÉ ÉCONOMIQUE ET DÉVELOPPEMENT

Les perspectives économiques à long terme pour la Cisjordanie et Gaza sont corrélées à la force et à la stabilité économiques des pays voisins. À l'heure actuelle, l'Égypte, la Jordanie et le Liban – marchés importants pour les Palestiniens – font face à des défis économiques distincts. Ce projet s’appuiera sur les plans de développement nationaux de ces pays pour les aider à surmonter les obstacles à leur développement économique en soutenant les efforts visant à fournir une électricité domestique fiable, à améliorer la distribution d'eau, à soutenir les entreprises du secteur privé, renforcer les institutions financières et moderniser les services du secteur public. Ces investissements réduiront le risque d'instabilité économique régionale et créera une opportunité significative pour les Palestiniens d'accroître leurs exportations, attirera les investissements directs étrangers et construire un réseau de nouveaux partenariats commerciaux avec des entreprises de la région.

ÉCHANGES COMMERCIAUX RÉGIONAUX

L’intégration et la coopération régionales sont susceptibles de créer de nouvelles opportunités économiques importantes pour le peuple palestinien. Tout comme Dubaï et Singapour ont profité de leurs emplacements stratégiques et se sont développés comme centres financiers régionaux, la Cisjordanie et Gaza peuvent à terme devenir un centre commercial régional. Ce projet encouragera la construction d'une nouvelle infrastructure pour faciliter le commerce et les transports en Cisjordanie et à Gaza, en Jordanie, en Égypte, en Israël et au Liban. De l’amélioration des aéroports et des ports de mer des pays voisins au développement d’un pôle régional de négoce de gaz naturel en Égypte, ce projet améliorera la mobilité dans la région et ouvrira de nouvelles perspectives commerciales au secteur privé palestinien.

Suite...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.