Guerre totale , stratégie de conquête : La France a-t-elle déjà perdu ?

La France a-t-elle déjà perdu ?? C'est à cette réponse que nous devons nous attacher . C'est une guerre des esprits et c'est bien par l'esprit qu'il faut la mener . La pédagogie, l'instruction, les débats à condition qu'ils soient libres et non diabolisés , en sont les premières armes , bien plus que ne le seront jamais les bombes .

Guerre totale , stratégie de conquête, 

Je voudrais reproduire ici l'article écrit par François Bernard Huyghe sur la dernière publication de Dar al-Islam  , la revue francophone de l'Etat Islamique .

 

4 septembre 2016 - Pour Daech, la France a déjà perdu 

par François Bernard Huyghe 

 

Dar al-islam, la revue francophone en ligne de l'Etat islamique vient de publier son numéro 10. "Game over", annonce la couverture sur fond de photo de l'attentat de Nice. L'EI célèbre ses héros, à commencer par Ablla Larossi (l'assassin de Magnanville) dont les dernières paroles sont pieusement recueillies : allégeance formelle au calife, appel aux musulmans de France pour qu'ils fassent le djihad et défi lancé aux autorités françaises qui, empêchant les croyants de faire le djihad en Syrie l'auront chez eux... Mais les autres opérations récentes en France et en Allemagne ne sont pas moins célébrées, le tueur de Nice ayant droit à une mention spéciale pour l'efficacité de son action en terme de coûts / investissement (85 morts en ne perdant qu'un combattant) et pour sa spectacularité.


Dans ce numéro, on peut noter un cours de sécurité informatique très clair, preuve que les djihadistes savent maîtriser les outils numériques, et un article quasi "féministe" (toutes choses étant relatives par ailleurs) qui fait l'éloge des premières femmes de l'Islam qui furent des sages, des héroïnes, des écrivains et des poétesses, des savantes, des productrices et commerçantes. Mails le plus surprenant n'est pas là.
Surtout la revue (toujours dans un style quasi littéraire et certainement par quelqu'un qui a plus de culture qu'un fantassin de base de Moleembeck ou de nos banlieues) affirme deux thèses qui semblent répondre aux questions posées plusieurs fois sur ce site :
pour eux "la France a perdu"
et la justification théologique des attentats est au moins aussi importante que leur efficacité stratégique.

La. France a perdu ? Dar la Islam se délecte des conséquences de l'attentat de Nice en particulier : prolongation de l'inutile état d'urgence, baisse du tourisme et surtout humiliation symbolique des gouvernants et de la population. Ceux qui s'étaient vantés de ne pas avoir peur, de tenir ferme sur leurs valeurs et sur leur vivre-ensemble, ceux qui avaient fanfaronné en proclamant qu'ils ne changeraient rien à leur mode de vie, se sont couverts de ridicule : ils annulent à tour de bras et jouent le tout sécuritaire face à un péril qui peut se manifester à tout instant. Et de citer (dans une traduction assez libre) al Bagdadi qui était sans doute encore vivant au moment où était rédigée la revue : "Plus personne n'a d'excuse après la guerre du Cham (Syrie et Irak) et la vérité est devenue claire et limpide pour les élites autant que pour les masses. Deux camps. Deux tranchées. Une guerre de mécréance et de foi, une guerre de d'alliance et de désaveu. Et toute guerre en dehors de cela n'est que foutaise, quels que soient les objectifs qu'ils prétendent viser".

La ligne de l'Etat islamique reste bien triomphaliste. Triomphaliste, en ce sens qu'elle interprète comme un succès toute contradiction de l'adversaire obligé de revenir de ses illusions idéologiques et de son déni du réel : que la France soit obligée de reconnaître sa peur, et déjà elle a perdu. Mais triomphaliste aussi parce que l'acte que nous qualifions de terroriste se suffit à lui-même : le mépris des choses terrestres et le souci de conquérir le paradis des martyrs prouvent que les djihadistes ont déjà remporté la victoire intérieure. Le sacrifice est auto-probant. Et triomphaliste enfin, par l'affirmation que la lutte -forcément finale puisqu'elle doit mener au triomphe du monothéisme avant la fin des temps - est imperdable : même un échec militaire sur le territoire de Cham face à des forces matérielles infiniment supérieures ne prouverait rien : demain d'autres mouhadjidines suivraient l'exemple. " Par conséquent, la force militaire de esclaves de Satan, leur grand nombre et leur fortune n'ont pas d'impacts négatifs irréversibles dans l'esprit de ceux qui ont pris les armes afin d'élever la religion d'Allah sur toute la terre. De ce fait, comment en finir avec des hommes et des femmes qui voient, dans tous les avantages de leurs ennemis, les signes de leur propre victoire ?" . Le califat "durera et s'étendra", ce qui ne les tue pas, et même ce qui les tue pour le salut de leur âme, les renforce : le message est clair.

A noter aussi, le souci de légitimation théologique des rédacteurs. Dans un interminable article "Attentats sur la voie prophétique" (deuxième partie d'une série sur plusieurs numéros), on réfute tous les représentants de l'Islam en France qui non seulement soutiennent que terrorisme de Daech n'a rien à voir avec l'Islam, mais même simplement que l'on peut vivre en paix avec les mécréants, Français en particulier. Le califat est la seule autorité et la seule paix qu'il pourrait y avoir avec les mécréants résulterait de leur soumission (dhimmitude) sur des terres soumises à la loi de l'islam ou d'une trêve ou protection accordée par le seul calife (muhadan). Or ce n'est pas le cas, donc il est parfaitement légitime de massacrer les Français. Donc les Français qui prétendent ne nullement être en guerre avec les musulmans le sont en réalité, et puisqu'il ne peut y avoir de paix entre nous, et qu'aucun mécréant, même le gouvernement de notre pays ne peut commander à des vrais croyants, il y a forcément guerre entre nous. L'autorité religieuse implique la belligérance, la belligérance suppose l'autorité religieuse . CQFD.
Et pour ceux qui ne seraient pas convaincus, il est rappelé que les Français ont commis de nombreux actes qui justifieraient la lutte à mort que leur mène le Califat : tuer des musulmans, aider leurs ennemis, tenter de les détourner de la foi, critiquer ou insulter le Prophète... Donc la sentence est rendue.

Vous avez déjà perdu dans vos têtes et nous nous gagnerons et sur terre et au paradis où, comme, conclut la revue avec cette citation imparable : "Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui ont lutté par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, ont les plus hauts rangs".

 

François Bernard Huyghe . 

 

Je dis depuis plusieurs années que la première cible à détruire  est la laicité française . Cet article  et les termes utilisés par Daech, en particulier vis à vis des réactions des français de confession musulmane, en sont la démonstration imparable . Il est donc dommage que nos politiques ne voient pas à travers cette stratégie , la réalité des attaques multiples et constantes dont sont l'objet nos institutions et notre modèle . Il y a beaucoup de points très importants dans ce texte ..  et si les lecteurs de ce blog ont l'obligeance de venir le commenter , nous pourrons ainsi les mettre en lumière grâce à cette intelligence collective que permet le Net et les débats participatifs . 

Je me suis  donc  autorisée à  mettre en gras souligné les points qui me paraissent très importants . 

Il s'agit bien d'une guerre des esprits avec la tentative d'introduire sur le territoire français des dissenssions fortes et des combats , non seulement entre les "mécréants" et les français de confession musulmane, mais aussi et surtout entre les différentes tendances de l'islam , présentes sur le territoire français , et en particulier de contrer ce que l'on pourrait appeler la montée en puissance d'un islam laic , dont les courants réformateurs sont quasiment schismatiques ,  incarné par des gens comme Tahar Ben Jelloun , Abdennour Bidar,  Malek Chebel , Tarek Obrou , et bien d'autres . 

C'est exactement cette stratégie de conquête qui est illustrée par la justification de l'isolement d'une partie de la population , son contrôle et la vérification  de ses comportements et de sa soumission, C'est également ce que dénoncent certains journalistes , lorsqu'ils analysent la position actuelle du CCIF dont l'objectif serait , de détruire le socle laic français ..  Voir l'article du Figaro à ce sujet (1).  

Effectivement quelque part, avec son action , le CCIF accompagne cette stratégie de conquête en aidant à la destruction de de ce qui la bloque : la loi de 1905 . En diabolisant les critiques , au prétexte de la supposée islamophobie de leurs auteurs , ils participent à cette interdiction du débat parfaitement décrite dans cet article et dans ce texte .  

Comme le dit très bien l'article du Figaro intitulé le lobby du burkini :

Derrière le tapage organisé tout l'été autour des tenues  de bain islamiques, se profile un chef d'orchestre : le Collectif contre l'islamophobie en France, une association très efficace , proche des Frères Musulmans, qui ne cesse de dénoncer la "stigmatisation" dont seraient victimes les musulmans en France. Son véritable objectif : Faire abroger les lois sur le voile à l'école et la burqa  . 

Faut-il rappeler le slogan des Frères Musulmans , pour faire le lien avec ce qui suit : 

« Dieu est notre but, le Prophète notre chef, le Coran notre Constitution, le Jihad notre voie, la mort pour Dieu notre désir le plus cher. »(2)

 Merci donc de vos commentaires 

(1) Le lobby du Burkini :

2) Qui est vraiment Hassan El Bannah par Malek Chebel 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.