Lucien Cavelier

Psychologue, essayiste

Marseille

Son blog
20 abonnés Le blog de Lucien Cavelier
Ses éditions
Voir tous
  • Légion d'horreur pour Edouard Philippe

    Par
    Cela vous aura peut-être échappé mais Edouard Philippe a reçu il y a quelques jours la légion d’honneur de la part d’Emmanuel Macron. Visiblement, il reste des stocks de ces babioles à vider, d'où l'intérêt d’en donner à n’importe qui qui pourrait de près ou de loin aider le président à enrôler de l'électeur potentiel.
  • Société ! Entends-tu hurler justice ?

    Par
    L’assignation de 200 pages reposait sur des documents officiels et des déclarations de professionnels devant les commissions d’enquête parlementaires. Allions-nous pouvoir demander légalement des pièces aux dossiers confidentiels ? Allions-nous pouvoir faire un pas en avant sur ce qu’il s’est réellement passé ? Allions-nous faire valoir notre droit de transparence sur la crise sanitaire ?
  • Non, il n'y a pas de plan !

    Par
    “Monsieur Cavelier, ce n’est pas de l’incompétence, c’est un plan !” Voilà la phrase que j’entends régulièrement depuis le début de la pandémie et depuis le début où j'ai commencé à dénoncer, superposée à une crise sanitaire, une crise de l’incompétence du gouvernement français. Un plan ? Non, je ne les crois pas assez intelligents pour échafauder le moindre plan!
  • Impact psychologique de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement français

    Par
    Très tôt après le début de la crise sanitaire en France j’ai été alerté par l’impact psychologique de l’arrivée du Covid-19 mais aussi et surtout par l’effet de la gestion de cette crise par le gouvernement français sur la population. J’ai donc décidé de me lancer à cette période dans une grande étude afin de pouvoir mesurer cet impact.
  • Où est la norme alitée ?

    Par
    Dix gendarmes encerclent quatre personnes sur une plage et donnent 450€ d'amende pour chacune d'elles. Pendant ce temps, un collectionneur mondain affichent sur Instagram des soirées dans son palais où port du masque et gestes barrière sont interdits et que les lits de réanimation continuent de fermer.
Voir tous