Starbucks, Macdonald, Nespresso, Burger King et KFC, produits de première nécessité !

Aujourd'hui je suis rassuré, j'ai eu une révélation, la certitude que le gouvernement nous protège et se soucie de notre Santé. Spoiler : c'est très ironique.

Tandis que je me promenais en soirée vers le centre ville de Marseille pendant l'heure de sortie autorisée par nos maîtres, je fus pris soudainement de faiblesse. Alors, défaillant dans les rues désertes de la ville, je m'aperçus que Dieu merci, un McDonald était ouvert, où j'ai pu, à temps, prendre ma dose de choléstérol et de sucre pour travailler mon diabète de type 2 de première nécessité, tout en respectant le port du masque à l'intérieur bien entendu.

Mais alors, subissant le contre coup de ce pic glycémique, une fatigue s'est emparée de moi. Heureusement à quelques encablures, je vis un Starbucks ouvert qui vendait un formidable concept de café en gobelet à 6euros sans payer d'impôts en France. Je m'empressai alors d'acheter cette idée formidable, produit de survie essentiel, qui me permit de tenir jusqu'à la fin de la promenade.

Soudain, pris de stupeur je réalisai que le café fini, j'allais sans doute en manquer pour les prochains jours. Une stupeur bien vite soulagée en constatant, O bonheur suprême, qu'un magasin Nespresso aux capsules qui transforment l'Afrique en déchetterie occidentale, était bien ouvert et vendait les précieux ustensiles, eux aussi essentiels.

Alors que je rentrais à la maison, avant la fin de mon heure de sortie, pour être dans les règles et que tout ou presque était fermé, c'est avec un plaisir intense que je constatai que nos maîtres nous permettaient de lutter contre le Covid en laissant les Apple Store ouverts.
Nous pourrons alors installer l'application TousAntiCovid en nous procurant, pour la modeste somme de 1600 euros l'Iphone de première nécessité.
Enfin, le soulagement envahit mes cellules déjà surchargées de sucre et de graisses essentielles, de voir fermées les librairies, fermés les restaurateurs, marchés et autres vilains commerces peu solidaires des hôpitaux qui saturent, et je pus rentrer à mon domicile avec la certitude que ce gouvernement est vraiment motivé à protéger notre Santé.

Aujourd'hui je n'ai plus peur, aujourd'hui je sais que nous sommes entre de bonnes mains.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.