Éloge de la nuance ou l'absurdité de la pensée radicale

Le port du masque fait progressivement l'objet d'une calomnie douteuse et condamnable qui nous amènerait à penser qu'il ne sert à rien, ou que les masques eux mêmes seraient symbole de notre servitude volontaire. Pourquoi je n'adhère pas à cette idée ?

Qu'est ce qu'ils nous ont fait les masques ?

Nous ne pouvons pas d'un côté critiquer la gestion de la pandémie par le gouvernement et la distribution criminellement tardive des masques à la population, pour finalement nous exaspérer d'en avoir et crier à l'entrave à la sacro-sainte liberté lorsque nous devons en porter !

Nous ne pouvons pas nous indigner de l'amateurisme du gouvernement à reconstituer les stocks de masques, nous révolter de la pénurie qui en a résulté pendant la pandémie qui s'est transformée en crise pour finalement nous énerver lorsque nous devons les mettre pour contrer la propagation du virus et nous protéger les uns les autres !

Nous ne pouvons pas moins dénoncer les ravages du confinement sur notre bien être psychique, dénoncer cette mesure archaïque destinée à compenser la médiocrité et la prise de conscience tardive de nos dirigeants, pour finalement nous révolter de porter un objet destiné à éviter un acte II confinatoire que personne ne veut !

Nous devons comprendre et intégrer la nuance, comprendre que nous énerver pour tout et n'importe quoi, est contre productif dans notre volonté d'être audible.

Comment donner de l'importance à un groupe de personnes qui s'indignent de tout, surfant sur des vagues extrémistes ou complotistes qui n'ont de sources vérifiables que des colporteurs de toiles qui ne possèdent ni rigueur ni intégrité ?

De la même manière, affirmer que la pandémie n'existe pas c'est nier la souffrance du personnel de santé de France et les morts du virus, or la dernière personne a avoir fait ça, c'est Macron lui même...

Quelle ironie, deux pensées radicales pour un même résultat entre un homme et son peuple que tout oppose !

La nuance n'empêche pas la lutte sociale, idéologique, intellectuelle ! La nuance permet la crédibilité du discours et le débat audible !

Tout remettre en cause sans limites c'est donner libre cours à notre cerveau émotionnel quitte à en perdre la raison.

De ce fait:

Dire que nous ne sommes pas en dictature n'est pas une légitimation de ce gouvernement !

Cela ne nous empêche pas, avec des faits, d'affirmer que nous sommes dans un état policier !

Dire que tous les policiers ne sont pas violents ou hostiles n'est pas une légitimation des violences policières !

Cela ne nous empêche pas, avec des faits, d'affirmer que la haute hiérarchie policière doit être démantelée urgemment !

Dire que Raoult n'a pas le monopole de la vérité, ce n'est pas un aveu d'appartenance au dégoûtant macronisme !

Cela ne nous empêche pas, avec des faits, de débattre d'un point de vue scientifique sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine et des conflits d'intérêts des laboratoires français !

Dire que les masques doivent être portés pour enrayer la circulation du virus n'est pas une adhésion idéologique à la servitude volontaire !

Cela ne nous empêche pas, avec des faits, de soutenir les attaques en justice sur l'incompétence coupable de nos dirigeants à gérer une crise ou de poser un regard critique sur les masques AFNOR !

L'énervement est impactant lorsqu'il est pensé, puissant, lorsqu'il vient s'entourer de faits, et productif quand il est rejoint par la raison.

Se perdre dans nos émotions primaires, dans nos instincts les plus bas, oublier notre capacité de nuance, critique, de subtilité sera contre productif à notre message et à toute forme de lutte.

Ne devenons pas ce "gros animal" Platonicien manipulable à merci, utilisé par des prédicateurs politiques ou zemmouristes pour satisfaire de vils intérêts, de sombres projets de société.

Non, le "gros animal" ne doit pas nourrir le populiste qui alimente à son tour ce système !

Il est plus facile de tomber dans la facilité de la pensée, la radicalité, que la pensée nuancée et réfléchie !

Pourtant, je dis que la nuance n'empêche pas la colère ! Pas moins la lutte ! Je dis que nuancer n'est pas cautionner !

Que la pensée établie par des faits et par la raison n'empêche pas de parler avec le cœur !

Le monde d'après passera par la réflexion nuancée ou ne passera pas !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.