Le son du silence

une chanson que j'aimais bien, le confinement et la créativité

Je viens de découvrir la traduction de la chanson de Simon and Garfunkek !

Je suis assez nulle en anglais...

et j'ai toujours cru que cette chanson que j'aimais bien était à la gloire du silence.

Raté : il y est question du silence comme un cancer ! Zut alors !

Puis-je vous dire comme j'aime le confinement pour cette décrue de la circulation sous mes fenêtres, celle qui à la fois m'asphyxie (au point d'en tomber malade) et envahit mes oreilles sensibles.

je comprends de moins en moins (et ça n'était déjà pas beaucoup !) cette civilisation du bruit et de l'agitation pour des motifs idiots (comme faire fabriquer par des chinois des soutient-gorges malfaisants et des chaussures à talons beaucoup trop haut nuisant à la santé)

Arrêtez de croire que si vos seins ne pointent pas comme si vous aviez 15 ans, si vos jambes ne sont pas fines comme fragiles, si votre courbure de rein n'est pas accentuée vous serez malheureuses et mal-aimées ! Arrêtez de croire que le silence est angoissant ! arrêtez de consommer non stop de l'info et de la distraction ! devenez créatifs : il suffit d'un papier et d'un crayon - ou mieux : d'une ardoise et d'une craie ?

Il y aurait bien d'autres exemples....

Si on est créatif, on ne s'ennuie jamais, on n'a pas peur d'être seul(e), on aime la vie. Et nous pouvons tous être créatifs, suffit juste de croire que tout ce qu'on crée doit être jugé, expertisé en général par des impuissants dans ce domaine, ou des puissants qui veulent vous asservir.

Et oui, ça peut comporter des risques narcissiques. mais c'est passionnant.

Pour être créatif, il faut souvent du silence, ou de la musique (dont une grande part est silence)...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.