Le Secours Populaire

mon tout petit billet sur le Secours Populaire n'a suscité aucun intérêt.

je pense que notre société "laïque" a ses "saints", et ses églises intouchables (en plus ces brocantes sont tellement choux).

Qu'un type reste président d'une association pendant 40 ans ne choque personne ? pourquoi personne ne pose la question de la démocratie dans les associations ? est-ce que tout le monde a assimilé le fait que ce sont de pseudos organisations démocratiques ? (pas de circulation de l'information, surtout sur le nerf de la guerre : les sous (et ne me dites pas qu'un bilan, c'est lisible par le commun des mortels).

Ces dernières années de notables "améliorations" :  les grosses associations sont protégées par le secret des affaires !!!! le salaire maximum dans une asso passe de 5000 à 7OOO euros mensuels.

ça ne choque personne ?

que les ambiguïtés sur le travail bénévole (petits avantages en nature, obligation suite à un prêt...etc...), et plus grave sur le travail des gens "en insertion" ne choque personne ?

Quand au trust Emmaüs... personne ne veut en parler. Tout le monde s'attendrit sur des gens qui y travaillent en dehors du droit du travail et qu'on appelle "compagnons" ?

 

tiens, un petit mensonge sur le site wikipedia du secours populaire : "Le Secours populaire organise des « journées des oubliés » qui permettent à 50 000 enfants de partir en vacances" - comment peut-on appeler ça "partir en vacances" ????????? c'est de la com, et c'est tout !!!!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.