mon père m'a fait lire Lolita à 12 ans

ça l'excitait, ça se voyait et ça me donnait mal au cœur.

(le livre aussi m'a fait horreur et donné la nausée)  - à la même époque j'ai lu la Nausée de JP SARTRE, et ça m'a tout à fait convenu. Je ressentais ça physiquement.

j'ai détesté l'odeur de mon père, et la mienne aussi très souvent.

Il me refusait le droit de m'enfermer dans la salle de bain.

sa maladie lui faisait, par moment, refuser toutes les lois. Souvent il finissait en psychiatrie pour avoir refusé de respecter les feux rouges, et les gendarmes....

sa maladie, il l'avait attrapée sous les bombardements de Caen, et dans les ruines où l'on cherchait...

Heureusement, il n'a jamais franchi la frontière me concernant, mais il en avait envie, il  me faisait peur et aussi horreur. Haïr son père, c'est pas marrant. Mais est-ce que j'avais une autre solution ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.