Suspendre une activité, ça devrait tout suspendre

un commerce ou une activité, et son loyer, et ses charges fixes, et ses impôts, et tout et tout ! Pourquoi protègerait-on les propriétaires qui attendent bien au chaud que l'argent tombe ?

Si "on" oblige un restaurateur (ou autre vendeurs de biens et (ou) services)  à suspendre son activité, il devrait en retour avoir le droit de suspendre tous ses paiements : son credit, son loyer, ses charges (eau, électricité, poubelles, etc.) et avoir droit, si sa situation l'exige, à un gentil petit RSA, non ?

Pourquoi la sécu, les assurances, les proprios et les banques ne participeraient-ils ainsi, très solidairement et citoyennement*,  au confinement ?

 

*ne pensez vous pas que ce mot "citoyennement" soit ignoré de "mon" correcteur d'orthographe et se trouve répertorié dans un site : "les mots qui ne sont pas dans les autres dictionnaires" est significatif ? est-ce qu'on sait encore se que veut dire "être citoyen" et agir "citoyennement" ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.