On reparle des gilets "jeuones"

bon, alors tout de même, il faut être raisonnable, vous voyez bien que les policiers sont fatigués. Si vous manifestez encore, vous allez mettre leur patience à bout... et s'il vous arrive des trucs, ça sera bien de votre faute...

Vous avez vu tout ce que vous avez obtenu ? des milliards d'euros !!!! (bon d'accord, tout cela est un peu bricolé, avec des bouts de ficelles un peu visible : on vous fait cadeau de ce que vous deviez obtenir dans un mois normalement, plus une petite prime, pour dans un mois, et seulement pour ceux qui sont au smic. (en dessous, ce sera proportionnel, ce qui, pour une prime, est assez remarquable, avouez !!!).

le minimum vieillesse, oups, on a oublié.

les APL revalorisées ? et puis quoi encore ?

Vous avez vu ce que vous avez fait : vous avez fait perdre un point à notre cher PIB !!! vous avez mis les commerçants à genoux (moralement seulement, pas comme pour vos enfants... n'exagérons rien).

Quoi ? vous avez eu des morts ? mais pas des morts du terrrrrorisme, alors, ça ne compte pas beaucoup.

Allez, à la maison, on ne veut plus vous voir ! allez fêter Noël sans un sous de plus, et attendez gentiment une petite prime.

Pour les plus pauvres, rien... mais les gilets jaunes, c'est pas les plus pauvres, hein ?

 

bon, c'est ce que j'ai cru comprendre en écoutant ma radio dominante ce matin. Mais sûrement, je me trompe. Si j'avais un doute, au début, sur les gilets jaunes, maintenant j'ai plutôt tendance à les admirer. Je suis trop vieille pour les rejoindre, (je ne tiens plus sur mes pieds et je me ballade avec un déambulateur qui m'aide à me supporter).

Tiens, au passage, je note : pour le smic, on admet une inflation... mais pas pour le livret A ? (j'ai encore quelques sous pour la future panne de machine à laver, d'ordinateur et de frigo, venu de la perte de mon auto dans les inondations. pour ne pas tapper dedans, il me faut une discipline de fer, mais autrement, il me faudra tomber dans le piège des crédits : les vendeurs d'argent, ces voleurs légaux).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.