si j'étais journaliste.... LES POMPIERS

je me demande où se trouve l'origine de l'hostilité que semblent rencontrer les pompiers

Je me demande comment sont choisis les pompiers.

Je me demande si la proportion des diverses populations se retrouve dans leurs rangs.

Et, je me demande si l'origine de l'hostilité et de la délinquance ne se trouverait pas là.*

 

C'est un métier, ou un supplément de métier, qui doit attirer des gens qui n'ont pas eu la chance de faire des études dites "supérieures".

 

C'est tellement étonnant de voir agresser des gens qui sont là pour nous sauver au risque parfois de leur vie.

Pourtant, les deux fois où j'ai eu à faire à des pompiers, j'ai senti monter ma colère.

je connais une vieille dame qui, ayant une bosse dans le dos, s'est fait coller, alors que tout allait bien, allongée "à plat" sur un brancard, alors qu'elle n'avait rien et malgré ses protestations. C'est le moment de l'accident pendant lequel elle a le plus souffert.

J'ai vu, alors que ça flambait dans mon immeuble, un pompier tourner autour d'un bouche d'eau sans être capable de brancher son tuyau - et ensuite attendre tranquillement qu'un groupe de pompiers venant d'ailleurs avec un tuyau plus long et manifestement mieux équipés finissent par intervenir, au moins deux heures après l'alerte donnée.

Comment ces pompiers locaux ont-ils été recrutés, comment ont-ils été formés ? comment s'occupent-ils de l'entretient des bornes à eau ?

J'ai été empêchée de sortir de mon immeuble, une autre fois, alors que ça flambait dans un appartement en dessous - et ce sans explications. Ça s'est bien terminé, mais j'ai eu la peur de ma vie. A un moment, on m'a collé un pompier tout jeune qui devait avoir pris une mauvaise bouffée, tout pale et flageolant. Ça m'a vachement rassurée.

c'est un métier que j'admire. Mais peut-être pourrait-il y avoir quelques améliorations, et une sortie du népotisme aussi ?

*«S’il avait fallu transporter de toute urgence la victime vers le centre hospitalier le plus proche, cela aurait été impossible et cela aurait nettement aggravé l’état de santé du patient», expliquent les sapeurs-pompiers aixois. Ils estiment être trop souvent «la cible d’individus trop peu respectueux des valeurs que défend la corporation des soldats du feu. Face aux incivilités de plus en plus fréquentes, les sapeurs-pompiers ont des difficultés à intervenir dans de bonnes conditions et à prodiguer les meilleurs soins aux blessés lorsqu’ils deviennent eux aussi des victimes», ajoutent-ils dans un communiqué." (ici : https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/08/17/ils-volent-l-ambulance-pompiers-en-pleine-intervention)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.