un metro aerien electrique sur pneus

j'imagine les villes, à l'heure ou la majorité va au taff, ou en revient (5h-9h ? 15h-20h?),  bénéficiant d'un réseau de bus électriques silencieux extrêmement étendu et dense, comme le métro. (ou alors des couloirs infranchissables comme ceux des tramways ? beaucoup plus couteux, non ?)

par un jeu de correspondances, suffisamment souple et précis.

Peut-être faudrait-il interdire la circulation au véhicules individuels sur ces créneaux horaires (avec bien sûr exceptions avec attestation, on sait gérer ça maintenant).

Je connais des gens qui se sont saignés aux quatre veines pour avoir une petite maison en banlieue de la grande ville, et qui doivent faire plus d'un kilomètre pour avoir un arrêt de bus très mal desservi !!! (ne parlons pas de sortir le soir !). (location de bicyclettes, de  tricycles pour les vieux ?).A partir d'un certain âge, c'est le confinement perpétuel, ou alors mettre en danger les autres en continuant à conduire... si encore on a les moyens d'avoir une auto).

bref, il faut lancer une grande politique de transports en commun - et faire des commandes à ces pauv'usines de bagnoles en faillite ou presque, non ?

Alors j'attends vos idées et surtout vos critiques, car je me sais bien nulle dans le domaine de l'urbanisme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.