Responsabilité des gens de "gauche" dans la victoire du fascisme

copie de mon commentaire, que je trouve trop bien : simple et de bon goût.

Il serait temps que nos gens "de gauche" (PC, PS et autres brimborions)  nous disent ce qui leur déplait dans le programme de la FI et négocient (en restant conscient du rapport de force) et arrêtent les querelles de personnes et les attaques sur "le mauvais caractère du leader"...

Refusant de soutenir la FI, ils porteront le poids du triomphe de l'extrême droite.

Car le choix est là : pas entre LRM et RN, mais entre LRM et FI - au premier tour évidemment, après, ce sera trop tard.

Je suis contente que certain petit parti d'extrême gauche aient renoncé à se présenter, pour des raisons d'argent semble-t-il, mais je veux croire aussi qu'ils ont compris (inconsciemment ?) la dureté des enjeux actuels.

Je voulais, pour être du côté des pauvres comme moi, ne pas aller voter aux européennes, mais si la gau-gauche arrive à prendre une position correcte (ne serait-ce qu'en pensant aux municipales, sont dernier cheval) - peut-être que j'irais. (je voudrais bien que FI leur mette le marché en main).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.