Monsieur Marc-Antoine Jamet, un maire à suivre comme exemple dans l’Eure.

Depuis 2001, l'ascension du maire de Val de Reuil est très apprécié par les habitants de cette jeune commune de France. A ce jour, il a été réélu pour un quatrième mandat, la commune de Val de Reuil s'est métamorphosée, mais aussi elle s'est doté des moyens éducatifs, sportifs, culturels, sur l'emploi, les retraités. Comme le montre cet article, le bilan est positif.

20210604-164222

Qui est Monsieur Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil dans le département de l’Eure ?

La plupart des habitants des différents cantons de l’Eure connaissent aujourd’hui cet homme exemplaire, dont le parcours devrait inspirer bien des édiles.

En effet, Monsieur Marc-Antoine Jamet a été élu maire de la ville de Val-de-Reuil en 2001, après une transition avec l’ancien premier magistrat, Monsieur Bernard Amsalem.

Monsieur Jamet a repris la gestion d’une ville endettée à hauteur de 60 millions d’euros. Il a su mobiliser rapidement les différents services de l’Etat pour répondre à l’urgence des besoins. Ainsi, il est parvenu à convaincre l’ORU (Observatoire Régional des Urgences) et l’ANRU** (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) du potentiel important de la commune de Val de Reuil et de la nécessité d’intervenir rapidement pour apporter un soutien massif.

Monsieur Jamet, ancien magistrat à la Cour des comptes, s’est aussi attaché à promouvoir le retour des commerçants et des habitants dans sa commune. Propriétaires et locataires ont ainsi été incités à venir s’installer dans la ville et ses alentours. Un pari risqué, mais aux risques parfaitement calculés, qui allait rapidement s’avérer gagnant.

Bon nombre d’élus et d’adversaires, dans un esprit malsain d’opposition politique systématique, voire d’obstruction, l’oublient un peu : les épaules d’un maire supportent d’écrasantes responsabilités. La commune de Val-de-Reuil mérite une gestion exemplaire, après le profond assainissement économique réalisé à l’arrivée de Mr Jamet.

Le parcours exemplaire de Monsieur Marc-Antoine Jamet nous le confirme : il s’agit d’un grand homme politique. C’est également un mari, un père bienveillant qui place ses enfants et sa famille au cœur de sa vie. 

Monsieur Jamet est non seulement le maire de la commune de Val-de-Reuil, mais aussi secrétaire général au sein du conseil d’administration du groupe LVMH*.

Ainsi, non seulement Monsieur Marc-Antoine Jamet parvient à exercer ses fonctions de premier édile, mais il supporte également la charge d’un poste à responsabilité, dans une entreprise majeure française, qui créée 3000 emplois chaque année.

Si son parcours professionnel est remarquable, c’est bien son engagement auprès des Rolivalois, les habitants de la commune de Val-de-Reuil, qui est admirable.

Réélu sans discontinuer depuis 2001, il est parvenu à gagner la confiance des habitants de la ville en réhabilitant les quartiers défavorisés. Une politique ambitieuse d’embellissement et de végétalisation a été menée. Un dialogue constant, ferme mais constructif, avec les différents bailleurs sociaux à permis la remise en état des différents logements sociaux de la commune. L’intérieur comme l’extérieur des bâtiments vétustes ont ainsi été rénovés.

L’ORU, comme l’ANRU, ont cru au pari de Monsieur Jamet et de son équipe municipale. Le résultat final est une réussite indéniable.

Val-de-Reuil est aujourd’hui une ville qui regorge d’infrastructures modernes et écologiques, toutes aménagées dans le respect de l’environnement. La ville est connue grâce au grand stade Jossen Owens, un stade immense et moderne, très apprécié pour la pratique de l’athlétisme. Ce beau stade a d’ailleurs été retenu pour les JO de 2024 : une preuve de plus que le pari de Monsieur Jamet était gagnant.

Val-de-Reuil est aussi une ville réputée pour la qualité de son lycée Marc Bloch. Cet établissement est reconnu pour la qualité des enseignements prodigués et ses excellents résultats au baccalauréat, à hauteur de 90% de réussite. Le maire a d’ailleurs créé, avec le proviseur de ce lycée, une section Sciences Po.

La ville de Val-de-Reuil s’est récemment dotée d’un commissariat de Police, le plus important du département de l’Eure. Le maire de la ville tient particulièrement à la tranquillité et la sécurité de sa population.

De nouveaux logements sociaux pavillonnaires ont vu le jour depuis 3 ans. La ville continue sa modernisation et se dote d’un très grand Data Center d’Orange France et d’un parc pharmaceutique et cosmétique. D’autres infrastructures importantes ont aussi vu le jour, dans les domaines des matériaux de construction, de la restauration et de l’hôtellerie.

L’histoire de cette réussite est à l’origine de cet article : imaginez la notable évolution de la plus jeune ville de France et la 11ème ville la plus pauvre de France… Val-de-Reuil est aujourd’hui métamorphosée, entretenue, fleurie et embellie. La dynamique positive se poursuit, puisqu’une nouvelle école élémentaire Victor Hugo, elle remplacera l’école les Cerfs-Volants en 2022.

Dans la ville de Val-de-Reuil, des animations, des ambitions, des réalisations concrètes sont partout présentes. Mais la joie des habitants et la magnifique qualité de vie offerte dans la commune méritent d’être aussi soulignées.

Des regrets existent toutefois, que je tiens ici à exprimer. Je regrette en tant qu’observateur, mais aussi en tant que Rolivalois, que le département, dont la majorité est à droite, ait fermé notre collège Pierre Mendes-France. Nous sommes nombreux à avoir étudié sur les bancs de cet établissement, qui représentait un symbole pour l’ensemble de la ville et des parents d’élèves. Le collège Pierre Mendes France a été fermé à la suite de compromissions faciles et de décisions politiques opportunistes, de la part de l’ancien président du Conseil Départemental de l’Eure. Cette personne n’est autre que le ministre des Outre-mers, Monsieur Lecornu Sébastien. L’actuel président, Monsieur Lehongre Pascal paraît poursuivre cette voie politique, peu lisible et dénuée d’ancrage local.

Heureusement, la ville de Val-de-Reuil poursuit sa croissance en passant en quelques années de 13000 habitants à 16300 habitants. Le maire et la municipalité sont parvenus à convaincre de nombreux propriétaires de venir s’installer dans la commune, favorisant ainsi le développement économique, social et éducatif, notamment grâce à la présence de nouveaux adolescents inscrits au collège.

Je pense représenter une grande partie de la population, mais aussi le monde de l’entreprise en remerciant Monsieur Marc-Antoine Jamet pour son dévouement et son travail acharné. Val-de-Reuil est un exemple à suivre pour certaines communes en déshérence. L’espoir d’un renouveau peut renaître chez elles aussi, en remettant de la joie dans le cœur des habitants et en leur offrant de belles perspectives.

Merci Monsieur le maire pour votre dévouement,

A lire absolument: Val-de-Reuil : la plus jeune commune de France change de visage

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.