Macron sauve les mariés du Bénin mais pas les français dans le besoin

Coup médiatique, Xème épisode, opportunisme, démagogie visant les forces armées et le peuple français, et puis surtout, que faisons nous pour madame Sophie Pétronin, une médecin retenue en otage au Mali depuis 3 ans ?

beninsoshomophobie2019.jpg

La moralisation politique du Président Macron est toujours en marche, après les affaires Pénicaud, Ferrand, Bayrou, Hulot, Darmanin, Benalla, ou celle du chauffeur macroniste exempt d'éthique et de moralité.1 Le mouvement « En Marche » ne s'était-il pas présenté comme étant celui du renouveau et de la transparence ? Pourtant notre Président n'hésite pas à employer la force pour soumettre la mouvance des gilets jaunes à sa volonté. Le Président de la République ne cherche t-il pas une énième fois à redorer son blason avec un coup médiatique tel que cette opération de sauvetage militaire en terre béninoise ? 

Que dire au sujet de toute cette actualité sensationnaliste et instrumentalisée, dénuée d'analyse pertinente, de perspective et de comparaison ? Comment pouvons-nous parler de la libération de deux otages français sans y mettre de la perspective, à savoir y a t-il d'autres otages français détenus dans le monde ? Oui, une femme médecin dans un cadre humanitaire a été enlevé au Mali le 24 décembre 20162, il s'agit de madame Sophie Pétronin actuellement âgée de 73 ans.3 

En comparant les deux situations nous remarquons que la volonté et les moyens déployés pour sauver ces innocents n'ont pas été les mêmes pour madame Pétronin que pour Patrick Picque et son compagnon Laurent Lassimouillas. L'une des raisons est sans doute contextuelle puisque le Président Macron aura besoin de tout le soutien de l'armée française et des forces de l'ordre pour se maintenir au pouvoir, nul doute qu'il instrumentalise cet événement à dessein. Nul doute qu'il pratique la démagogie à outrance dans l'espoir de se reconnecter avec le peuple français. Mais cela semble vain, étonnant qu'un homme comme lui, jugé brillant, ne soit pas encore arrivé à ce constat.  

Ainsi deux touristes français homosexuels se sont rendus au Bénin pour effectuer leur voyage de noces.4 Au moment de leur enlèvement, le 1er mai 2019, ils visitaient le parc national de la Pendjari. Pourquoi préciser leur orientation sexuelle ? En tant qu'homosexuel, avant de voyager en terres inconnues, ne faut-il pas s'informer sur la situation du pays afin de savoir si les homosexuels n'y sont pas persécutés ? Ces deux individus se sont ainsi rendus dans un pays intolérant envers les homosexuels, et pris en étau par Bokoharam (via le Nigéria à l'est) et par Al Qaida au nord (via le Burkina Faso et le Mali). Si cela n'est pas de l'inconscience alors de quoi s'agit-il ? 

Le Président Macron fera t-il des remontrances à ces deux touristes comme il l'avait fait avec madame Legay, une militante ayant subie une charge policière durant une manifestation des gilets jaunes. En effet, il lui avait conseillé de faire preuve d'une certaine « forme de sagesse » afin d'éviter des situations comme la sienne.

Restons à l'affût des réactions du lobby gay qui devrait s'insurger contre ceux qui évoquent l'orientation sexuelle de ces deux touristes. Tout le monde devrait rapidement être étiqueté homophobe pourtant comme le faisait justement remarquer l'association SOS Homophobie dans son rapport sur l'homophobie en 2018,5 le Bénin reste une destination dangereuse pour les homosexuels malgré la dépénalisation de l'homosexualité. Ainsi deux soldats d'élite de l'armée française sont morts pour faire rapatrier deux inconscients partis en voyage de noces au Bénin, à la fois ciblé par l'homophobie et par la menace terroriste à ses frontières. Ces deux personnes seront probablement reçues en grande pompe par le Président de la République, un comble ou un magnifique cadeau de mariage…

Quelques digressions sur deux déclarations polémiques visant directement la communauté gay nous rappelle à quel point la liberté d'expression est fragile en France. Pierre Pamalde a effectué un coming-out dans une émission de Laurent Ruquier sur France 2. Il a reconnu avoir longtemps pris de la cocaïne puis il a également exprimé son dédain vis-à-vis des gays plutôt qu'à l'encontre des homosexuels, à l'instar de Karl Lagerfeld. Le lobby gay s'est immédiatement insurgé de ces déclarations accusant Pierre Palmade d'homophobie :

« Il y a les homos et les gays. Je me suis fait deux schémas, j'ai vu une différence. Les gays, c'est des gens qui mangent gay, qui rient gay, qui vivent gay, qui parlent gay, qui font du film gay. Et les homos ce sont des gens qui sont homos mais ce n'est pas marqué sur leur front, on le sait pas quand ils parlent, on ne le sait pas quand ils vivent. On ne le sait que quand on va dans leur chambre à coucher. C'est ça la différence ».6

Ou encore le cas de l'ancien danseur étoile Patrick Dupond qui a admis que son homosexualité était une erreur : « Ça m'arrangeait de me mentir à moi-même. En ce qui me concerne, l'homosexualité a été une erreur ».7 Aujourd'hui il est marié à Leila Da Rocha. Là encore, à l'instar de Pierre Palmade, l'ex danseur étoile fut fort critiqué pour avoir osé partager son expérience personnelle, ne servant pas les intérêts de la doctrine LGBT.

Alors il est tout aussi légitime de pouvoir librement souligner l'inconscience de ces deux touristes homosexuels qui se sont rendus dans un pays africain peu enclin aux pratiques homosexuelles et potentiellement sous la menace terroriste de ses pays frontaliers.

A titre informatif voici le lien du site du gouvernement français fournissant des conseils aux voyageurs français.

 

 

 

Frank D.

 

 

 

 

 

1Media Part : Renvoyé devant le tribunal, le chauffeur de Macron est épargné par l’Elysée, Antton Rouget, 4 mai 2019.

2Le Monde : Qui est Sophie Pétronin, l’otage française au Mali ?, Pierre Bouvier, 5 juillet 2017.

3Elle dirigeait une petite ONG franco-suisse venant en aide aux orphelins dans la région de Gao au Mali. Ni comité de soutien ni campagne médiatique pour madame Pétronin, seule sa famille se démène pour tenter de la retrouver depuis bientôt trois ans…

4Le Figaro : Deux Français enlevés au Bénin libérés par l’armée au Burkina Faso, Tanguy Berthemet, 10 mai 2019.

5SOS Homophobie : Rapport sur l'homophobie 2018, page 23.

Sont seulement cités le Gabon et le Bénin…

6On n'est pas couché présenté par Laurent Ruquier, 4 mai 2019.

Alcoolique et cocaïnomane, le régime du showbiz.

7Le Parisien : Patrick Dupond : «En ce qui me concerne, l’homosexualité a été une erreur», Ronan Tésorière, 7 septembre 2017.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.