Pension alimentaire, réaction à chaud

Féminisme absent, étrange, où est le principe selon laquelle la femme cherche à s'émanciper de l'homme, nul part! Où est le vrai sujet ? Protection de l'enfance puis JAF ou JdE qui jugent de la bonne prise en charge de l'enfant et décident de son futur, rien à ce sujet...

Je tenais à rappeler que la pension alimentaire est typiquement une demande de la mère, non du père, cherchez l'erreur. Où sont les féministes qui cherchent à s'émanciper de l'emprise masculine, notamment financière ?

Je tenais à rappeler que la vraie question est de savoir si la mère est suffisamment bonne pour éduquer son enfant, la pension alimentaire n'a aucun intérêt dans le débat.

L'argent n'éduque pas un enfant, l'argent n'aime pas un enfant, l'argent n'écoute pas un enfant, l'argent ne protège pas un enfant, l'argent n'a aucun intérêt notoire pour un enfant s'il bénéficie de tout ce que je viens d'énoncer…

C'est cela la France, le milieu intellectuel français, toujours à la périphérie des sujets, c'est réellement consternant.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.