Dossier Tariq Ramadan (22) : Aux origines suisses du malaise...

L'enquête de Sophie Roselli qui a révélé les 4 témoignages d'anciennes élèves de Tariq Ramadan fin 2017 est confirmée par le rapport d'enquête suisse fin 2018. Sophie Roselli est une journaliste suisse distinguée du prix Jean-Dumur 2018 pour son excellent travail.

tract%2Bderfati.jpg

 

Dossier Tariq Ramadan (1) : La descente aux enfers

Dossier Tariq Ramadan (2) : Audience du 5 Juin, aucune mise en examen

Dossier Tariq Ramadan (3) : Infidèle oui et alors ?

Dossier Tariq Ramadan (4) : Henda Ayari pleure chez Ardisson sur C8

Dossier Tariq Ramadan (5) : L'affaire Ramadan ou le comble d'un pays de cocus

Dossier Tariq Ramadan (6) : Pétitions, médias et mythomanie

Dossier Tariq Ramadan (7) : Audience(s) du mois de Juillet 2018

Dossier Tariq Ramadan (8) : Refus de remise en liberté, Henda Ayari la harceleuse, ultime joker

Dossier Tariq Ramadan (9) : Henda Ayari et le témoin X

Dossier Tariq Ramadan (10) : Qu'est ce que l'islam ? Qui sont les frères musulmans ?

HORS-SERIE : Docteur Fanny Bauer-Motti, soutien de la première heure de Tariq Ramadan

Dossier Tariq Ramadan (11) : Le fanatisme exacerbé des pro et anti-Ramadan

Dossier Tariq Ramadan (12) : Mashallah Qatar mon amour

Dossier Tariq Ramadan (13) : Ses soutiens au scalpel ainsi que sa secte d'assassins

Dossier Tariq Ramadan (14) : L'emprise psychologique

Dossier Tariq Ramadan (15) : Tensions et propagande pré-audience 18 septembre 2018

Dossier Tariq Ramadan (16) : Game Over

Dossier Tariq Ramadan (17) : Hypocrisie, propagande, à quand les sanctions pénales ?

Dossier Tariq Ramadan (19) : Justice 2.0, les SMS font la loi. Un an pour un demi aveu.

Dossier Tariq Ramadan (20) : Marie, dans les coulisses…

Dossier Tariq Ramadan (21) : Libéré, délivré, je ne mentirai plus jamais

 

Les sources de cet article et l'analyse post libération sous-contrôle judiciaire de Tariq Ramadan ne sont pas du recyclage. Les péripéties sexuelles du faux-dévot ont connu un nouveau développement avec le compte-rendu public du rapport d'enquête suisse sur les agissements de Tariq Ramadan en tant qu'enseignant à Genève entre 1984 et 2004. Les sources proviennent des médias suisses officiels comme la Tribune de Genève, Le Temps ou Radio Lac.

 

 

Le complot de la Suisse

 

Après le complot français impliquant Caroline Fourest, Jean-Claude Elfassi, Ian Hamel voire Nicolas Sarkozy, voici le complot suisse avec, dans les rôles des complotistes, l'éducation nationale via Jean-Jacques Forney, Sophie Roselli1 et deux anciens juges Quynh Steiner Schmid et Michel Lachat.2 Tous deux ont été chargés de l'enquête sur le comportement de Tariq Ramadan en tant qu'enseignant au collège de Saussure, à Genève.

 

Après sept mois de recherche le rapport fut remis au Conseil d'Etat suisse le 31 octobre 2018. L'analyse est essentiellement orientée sur la situation du collège de Saussure, couvrant une période de vingt ans. Une cinquantaine de personnes ont été entendu dont quatre anciennes élèves de Tariq Ramadan. Au moment des faits incriminés, l'âge de ces jeunes filles oscillait entre 14 et 18 ans. Ainsi ce rapport confirme les abus sexuel de Tariq Ramadan commis sur plusieurs étudiantes mineures entre les années 1980 et 1990.

 

 

Sur le fond ce rapport conclut à des « manquements » c'est-à-dire à l'absence de règlement sur lequel s'appuyer afin de prendre des mesures disciplinaires via la voie administrative. C'est pourquoi aucune procédure n'a été initié à l'encontre de Tariq Ramadan qui a toujours nié les faits jusqu'à aujourd'hui.

 

La propagande ramadaniste va t-elle insister sur la notion d'absence de « dysfonctionnements » énoncée dans les conclusions du rapport pour tenter de manipuler l'opinion publique ? Or s'il n'y a eu aucun « dysfonctionnement » c'est justement à cause des « manquements », et non l'inverse. Au-delà de la sémantique, ce rapport rendu public pour la première fois a libéré la parole des premières victimes officielles de Tariq Ramadan.

 

Ou peut-être sera-t-il évoqué parmi les plus zélés soutiens de Tariq Ramadan, le consentement des étudiantes pour discréditer ce rapport ? Or le consentement entre un professeur et son élève est une notion juridique qui n'existe tout simplement pas.

 

A l'époque des faits, la seule issue envisageable pour ces étudiantes consistaient à déposer plainte contre Tariq Ramadan. Cependant, comme personne au sein des professionnels de l'éducation nationale ne les avaient soutenues en leur accordant du crédit et de la confiance, cette démarche n'a jamais pu être entreprise.

 

 

La pédophilie

Nous avons pu voir et nous pourrions encore voir fleurir le terme pédophile directement associé au profil de Tariq Ramadan dans l'esprit de l'opinion publique. Pourquoi ? La pédophilie est une déviance sexuelle qui prône les relations sexuelles entre les adultes et les mineurs (au sens large -18 ans). Rappelons que le droit français ne condamne pas la pédophilie, il condamne les relations sexuelles entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans ou celles d'un adulte avec un mineur âgé entre 15 ans et 18 ans.

 

Rappelons ou martelons encore une fois que le concept de consentement n'existe pas entre un professeur et ses élèves, cela relève systématiquement du délit de corruption de mineur. En tant que garant de l'autorité parentale de leur enfant jusqu'à leur majorité civile, tout parent a le droit et le devoir de porter plainte contre un enseignant se rendant coupable d'un tel délit.

 

 

227-27.jpg

 

Selon un enseignant, Tariq Ramadan « était notoirement connu comme séducteur et dragueur auprès des femmes adultes ».3 En effet, Tariq Ramadan « aurait tenté de séduire sans succès l'une de ses élèves âgée de 14 ans et serait parvenu à entretenir des relations sexuelles avec les trois autres élèves âgées de 15 à 18 ans ».4 Ce rapport suisse confirme donc les résultats de la précédente enquête menée par la journaliste suisse Sophie Roselli et publiée au début de l'année 2018. Elle mérite d'être félicitée pour l'acuité de son travail. Ce fut le cas après avoir reçu l'une des plus prestigieuses distinctions journalistiques en Suisse, récompensant « le courage le talent et l'éthique ».5

 

Les informations de cette journaliste furent rapidement dénoncées par le clan Ramadan comme étant de la diffamation. Un énième écran de fumée. D'autant plus que l'islamologue avait prétendu vouloir porter plainte contre les 4 témoins suisses mais ses avocats n'ont finalement entrepris aucune démarche en ce sens.

 

Sophie Roselli, dans un article publié par la Tribune de Genève, nous livre le témoignage de Michel Roch, un chimiste âgé de 62 ans, qui n’a jamais travaillé avec Tariq Ramadan, mais il en avait entendu parler lorsqu’il était doctorant: « A Genève, le fait que Tariq Ramadan n’avait pas l’éthique professionnelle qu’il prétendait avoir devenait un secret de Polichinelle à l’époque. Ma femme, professeur de latin, et moi-même, avons recueilli entre 1989 et 1992 les confidences de six élèves de Tariq Ramadan. Elles avaient entre 14 et 18 ans, ont toutes été manipulées, voire plus. Je leur avais dit de porter plainte et de le signaler, mais elles ne voulaient pas le faire ». Quant à Jean-Jacques Forney, l'ancien directeur du collège de Saussure, il estime avoir été « trahi » par l'homme qu'il avait solennellement mis en garde, à savoir Tariq Ramadan. Pis encore, sachant que dans son dernier livre coécrit avec Edgar Morin, Tariq Ramadan a adressé en première page une dédicace à Jean-Jacques Forney. Ce dernier a réagi ainsi : « Et dire qu’il me remercie de lui avoir permis de grandir, selon les termes de la dédicace… »

 

Pour l'anecdote, l'ancienne ministre de l'éducation nationale6 Martine Brunschwig Graf a déclaré à la presse avoir menti à l'époque à l'évocation des accusations visant Taris Ramadan qu'elle avait balayé comme étant de « simples rumeurs ». Anne Emery-Torracinta, actuelle cheffe de l’École suisse et ancienne doyenne au collège de Saussure à l'époque de Tariq Ramadan, a mis quatre mois avant de mettre en place la commission indépendante en charge de l'enquête que nous avons évoqué ici.

 

Enfin, les conclusions de ce rapport d'enquête ont fait réagir une autre politicienne suisse, Anne-Marie Von Arx Vernon, députée PDC au Grand conseil genevois. Ce fut la première à appeler l'éducation nationale7 à mener une large enquête sur le passé de Tariq Ramadan. Au micro suisse, de Radio Lac, elle a jugé ce « rapport décevant et peu respectueux des victimes, qui n'ont pas été prises au sérieux ».8

 

 

Youtube et la propagande

Après la libération sous-contrôle judiciaire de l'islamologue, les soutiens et les réseaux ramadanistes n'ont pas cessé leur propagande et leur vil acharnement à l'encontre des plaignantes. Au contraire, Henda Ayari et Christelle sont toujours harcelées et menacées alors que Marie semble à la fois menacée et manipulée par les partisans de l'islamologue.

 

Pendant ce temps-là, Tariq Ramadan est toujours soupçonné de quatre viols dont trois en France et un en Suisse, et d'une agression sexuelle aux Etats-Unis. Ajoutons à cela les 4 témoignages gravissimes d'anciennes élèves de Tariq Ramadan comme nous venons de le rappeler précédemment dans cet article. Nous sommes en présence à la fois d'un pervers et d'un prédateur sexuel contrairement aux déclarations de la psychologue Fanny Bauer-Motti. Toutes les victimes de Tariq Ramadan ont employé les qualificatifs suivants : « violence », « emprise » et « menace ».

 

devoirdereserve.png

 

Les médias français ont-ils réellement procédé à un lynchage médiatique de Tariq Ramadan ? Et puis est-il seulement possible de faire l'éloge d'un homme soupçonné de trois viols sans tomber dans l'apologie ? Toute personne, dans la peau d'un présumé innocent d'une affaire de mœurs, se verra subir le même sort puisque les faits relatés lui seront toujours défavorables et les médias ne peuvent rien y changer.

 

En comparaison, que dire des écrits et des vidéos produites par l'équipe de soutien de Tariq Ramadan ? La diffamation pure est-elle une information ? Contrairement aux informations diffusées par les médias français dont les sources sont vérifiées et proches du dossier judiciaire avec certains accès à des comptes juridiques, celles de Youtube sont avant tout manipulées voire fantasmées. La chaîne de Mohamed le magnifique sur Youtube en est un exemple parfait.

 

La chaîne de Mohamed le magnifique est directement reliée au réseau Ramadan/Bauer-Motti/Globe777. C'est au travers de plusieurs vidéos au ton antisémite assumé que cette chaîne dénonce un complot contre Tariq Ramadan. J'ai déjà évoqué cette chaîne à plusieurs reprises dans mes articles et je vais continuer. En effet l'utilisateur s'en donne à cœur joie dans la propagation de la haine, de fausses informations, en méprisant la loi sans vergogne. Preuve s'il en fallait que les plaignantes sont perpétuellement harcelées, menacées et diffamées.

 

Cette chaîne s'était déjà illustrée en divulguant l'identité complète de la troisième plaignante française, deux jours après le dépôt de sa plainte le 7 mars 2018.

 

Dernièrement, deux vidéos diffusées respectivement les 22 et 25 novembre 2018 font étalage de tout le savoir faire propagandiste de Mohamed le magnifique.

 

Vidéo axée sur Henda Ayari et Marie https://www.youtube.com/watch?v=KEfv8i3TNhc

 

tortureatroce.png

 

camerasecrete.png

 

 

L'image qui suit est une interprétation des versets du Coran qui permet de justifier les mensonges de Tariq Ramadan :

 

torture.png

 

 

 

 

Vidéo axée sur Christelle et Marie https://www.youtube.com/watch?v=74s_1vPjEnU

 

mohayoutub.jpg

 

mohayoutub2.jpg

 

 

mohayoutub3censure.jpg

 

mohayoutub3CHRIST.jpg

 

 

 

 

Frank D.

 

 

1La Tribune de Genève : A Genève, le professeur Tariq Ramadan séduisait ses élèves mineures, Sophie Roselli, 3 novembre 2017.

 

La Tribune de Genève : La direction du Collège avait été alertée, Sophie Roselli, 7 novembre 2017.

 

La Tribune de Genève : «Alerté, j’avais mis en garde le professeur Tariq Ramadan», Sophie Roselli, 15 novembre 2017.

 

2Radio Lac : Deux experts indépendants vont enquêter dans l’affaire Ramadan, Judith Monfrini, 21 mars 2018.

 

3Radio Lac : Des manquements pointés du doigt dans l'affaire Ramadan à Genève, Ghufran Bron, 22 novembre 2018.

 

4Le Point : Le gouvernement genevois confirme les accusations portées contre Tariq Ramadan, Ian Hamel, 26 novembre 2018

 

5La Tribune de Genève : Journaliste hors pair, Sophie Roselli a reçu le Prix Jean-Dumur, Frédéric Julliard, 13 novembre 2018.

 

6Ministre de l'instruction publique en Suisse.

 

7Pour la Suisse il s'agit du département de l’Instruction publique (DIP).

 

8Radio Lac : Ce rapport sur l'affaire Tariq Ramadan est peu respectueux des victimes, Olivier Francey, 23 novembre 2018.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.