Fin de l'été

 

 

 

 

Toutes les maladies qui viennent sur l'homme, toutes viennent de la dégradation de la joie.Quand la joie et le chant profond sont abîmés, la maladie s'empare de l'homme.

La joie est un grand remède.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.