M Nolly
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 oct. 2018

M Nolly
Abonné·e de Mediapart

Lettre à Jean-Luc

Lettre Ouverte à Jean-Luc Mélenchon et aux Insoumis

M Nolly
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A Jean-Luc Mélenchon

Depuis cette semaine le trouble puis la tristesse et la colère se sont emparés de moi.

On ne rappelle pas ce qui s'est passé (tout a été vu, et redit) ainsi donc la FI serait victime d'un complot médiatico-juridico-macronien. Soit..

Il semble pourtant qu'Anticor ai déposé plainte. Salutaire Anticor, dont le seul souci est la bonne gestion des deniers publics. Et comme disait M Dupont-Moretti sur une émission de France 5 ce dimanche soir, certains juges du parquet financiers font dans la justice spectacle. Soit encore.

Benalla aurait été traité différemment de la FI ? Mais Benalla n'aurait t'il pas dû être traité comme la FI plutôt que l'inverse ?

Toutefois et comme l'a rappelé Dupont-Moretti, vous auriez pu venir vous en plaindre avec forces dans tous les journaux et éviter cette dramaturgie qui ne vous grandit pas et nous laisse effaré quand à l'image que vous avez de vous même et de la fonction que vous incarnez.

Par ailleurs vous arrivez après tous les cestuncomplot avec Sarkozy; Fillon; M Le Pen, Cahuzac. Imaginer qu'on puisse encore entendre ça...

Imaginer également que le FN/RN se soit comporté comme cela mais qu'auriez vous dit ?

Il n'en reste pas que moins que si le pouvoir judiciaire a forcé un peu la main, il y a de vrais interrogations sur la façon dont le financement de la campagne de la France Insoumise s'est déroulé.  Que la campagne FI soit la plus économe on n'a aucun doute, ça n’empêche pas qu'il y ait pu y avoir des irrégularités. Pour rappel LREM n'a pas été épinglé pour sur-facturation mais pour sous-facturation.

On retrouve 12000 Euros en liquide chez votre ancien collaborateur. Savez vous que c'est presque un an de SMIC ?

Et ces irrégularités restent minimes par rapport aux affaire précédentes, mais ça n'empêche pas de se dire qu'il y a quelque chose de maladif dans ce monde politique et qui ne devrait pas toucher un mouvement comme le vôtre : cet attrait pour l'argent. 

S'il y a abus judiciaire seule la suite nous le dira. En attendant M Mélenchon, je pense que vous nous faites perdre notre temps et c'est bien dommage. J'avais des velléités à me rapprocher de votre mouvement notamment pour les futures européennes. C'est terminé. L'image qu vous avez donnée de vous  cette semaine m'interdit de voter pour quelqu'un capable de perdre son calme, de se moquer d'un accent, (pourquoi pas sa gueule tant qu'on y est) et de faire le coup de poing. Et cette haine des journalistes dès qu'ils ne sont pas sur la ligne. A ce que je sache médiapart, le canard, France Info n'ont pas vraiment la même ligne éditoriale. La clef ne serait elle pas d'avoir fait une  campagne plus propre ?

Et je suis bien triste de voir que les élus de la FI vous ont emboîté le pas comme un seul homme (ou presque - Merci François). Je crois que cet esprit de corps fait encore plus peur, il signifie une absence totale de recul et au delà de l'analyse sur le traitement réservé à la FI, sur les moyens qu'on utilise pour se battre en démocratie. Vous avez choisi une voie qui n'est pas la mienne tant pis pour vous, mais surtout tant pis pour nous, les gens de gauche.

Michel

PS Merci à oscarweb95 pour les fôtes

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel