Son blog
2 abonnés Le blog de M Phillipot
Voir tous
  • Engie : la relation client sacrifiée sur l’autel de la rentabilité ?

    Par
    Détenu à 24 % par l’Etat - premier actionnaire du groupe - Engie est un des fleurons de l’industrie française. Mais l’entreprise présidée par Isabelle Kocher suscite de plus en plus d’interrogations quant à son mode de fonctionnement. Dans la bataille entre géants de l’énergie, Engie est à la recherche d’économies et les conséquences pour l’emploi en France commencent à se faire sentir.
  • Emplois en danger : à quoi joue Arpège Prévoyance ?

    Par
    En septembre, on dénombrait 98 680 chômeurs en Alsace. Un chiffre qui — malgré un léger recul — fait de l’Alsace l’une des régions françaises les plus touchées par le chômage. Alors quand des sociétés, en l’occurrence Arpège Prévoyance et Muta Santé, qui emploient 200 Mulhousiens, connaissent des péripéties pouvant mettre en péril l’avenir de leurs salariés, c’est toute une région qui tremble.
  • L'emploi : enjeu principal de la présidentielle

    Par
    La campagne présidentielle est entrée dans sa dernière ligne droite à moins d'un mois du premier tour. Les candidats déroulent leur programme sur fond de polémique et, sans surprise, les questions économiques et d'emploi occupent une place centrale pour les futurs électeurs.
  • Sortie du nucléaire : quel avenir pour l’emploi ?

    Par
    Avec 58 réacteurs répartis sur 19 sites nucléaires, la France dispose du parc nucléaire le plus important du monde en proportion de sa population. Jusqu’à quand ? Alors que certains prônent la sortie de l’atome, les conséquences sur l’économie et l’emploi inquiètent, surtout en région.
  • Emplois en suspens chez BFMTV

    Par
    Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a récemment autorisé l’arrivée de LCI sur la Télévision Numérique Terrestre (TNT). L’idée d’une troisième chaine d’information en continue gratuite n’est pas vraiment nouvelle mais continue d’interroger sur son intérêt, surtout quand on sait que les conséquences en terme d’emplois sur le secteur seraient catastrophiques.