Procès de l'asile et de la fraternité

Après un procès au Tribunal de Nice en 2017, un appel à Aix en 2018, un pourvoi en Cour de Cassation, ainsi qu'une Question Prioritaire de Constitutionnalité au Conseil Constitutionnel sur le Principe de Fraternité, Cédric Herrou va être à nouveau jugé en Cour d'Appel de Lyon, ce 11 Mars. J'y serai présent avec mes ami.e.s d'Emmaüs-Roya, et transmets ici le communiqué de Cédric. No borders !

Procès de l'Asile et de la Fraternité - communiqué de Cédric Herrou

Après un procès au Tribunal de Nice en 2017, un appel à Aix en Provence en 2018, un pourvoi en Cour de Cassation, ainsi qu'une Question Prioritaire de Constitutionnalité au Conseil Constitutionnel sur le Principe de Fraternité, je serai une nouvelle fois jugé en Cour d'Appel de Lyon le 11 Mars 2020 à 13H30. Mon procès n'est pas uniquement un procès sur la solidarité, sur la liberté d'aider autrui au nom de la Fraternité, c'est, comme le plaideront mes avocats Maître Goldman et Maître Oloumi, le procès de l'Asile, du respect de la convention de Genève, de la libre circulation des personnes en demande de protection internationale dans l'espace Schengen.

Par le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures dans l'espace Schengen (en l’occurrence la frontière Franco-italienne depuis 2015), l’État français porte de manière quasi-systématique une atteinte grave et manifestement illégale au droit d'asile. De plus, la médiatisation et les discours politiques stigmatisent les personnes en migration comme fauteurs de trouble à l'ordre public ; mais ce trouble à l'ordre public, c'est l’État qui en est responsable, par le non-accueil et l'entrave aux droits fondamentaux, trouble dont a été victime la vallée de la Roya ces dernières années.

Ces dernières années, j’ai vu les valeurs de notre République malmenées par ceux qui sont chargées de les protéger : j'ai vu des juges et des procureurs inertes face à la souffrance des personnes que j'aidais ; j'ai vu des militaires et policiers chasser, manu-militari, des jeunes de moins de 15 ans sur les sentiers et voies ferrées de la Roya sous prétexte qu'ils étaient étrangers ; j'ai vu un Préfet bafouer le droit malgré les ordonnances quasi journalières du Tribunal Administratif lui demandant de changer ses pratiques ; j'ai vu des Ministres de l'Intérieur encourager ces préfets à agir dans l'illégalité ; j'ai vu des hommes et des femmes politiques nier cette violence étatique.

Mais aussi, j'ai vu des dizaines de milliers de personnes se lever, protester, agir, inventer des lieux d'accueil, en France et partout en Europe. Comme elles, je ne resterai jamais inerte face à l'inacceptable, je ne m'y habituerai pas. J'attends de ce procès un verdict qui permettra à chacun et chacune d'être libre d'être Fraternel, au nom de notre devise nationale, de façon inconditionnelle, sans se soucier du statut administratif des personnes.

Merci à tous pour votre soutien et comme dirait l'Abbé Pierre, le combat continue !

Forza,

Cédric Herrou

Mobilisation dans le cadre du procès de Cédric Herrou le 10 et 11 mars 2020 à Lyon

Organisée par Emmaüs Roya, avec la FSU, CGT et Solidaires

Mardi 10 mars 2020

Projection du film documentaire Libre à 18h45, 18h55 et 19h05 (3 séances en simultané) au cinéma Lumière Bellecour (12 Rue de la Barre, 69002 Lyon). Réservation conseillée ici. Séances présentées par Cédric Herrou et Michel Toesca (réalisateur du film), suivies d’un échange à la Péniche Fargo (20 bas quai gailleton, 69002 Lyon), en partenariat avec le Collectif item dans le cadre de son exposition-événement "Marche ou rêve".

Mercredi 11 mars 2020

10h30 - Conférence de presse à l'AlternatiBar Maison des Alternatives de Lyon (126 montée de la Grand Cote, Lyon 1er)

En présence de Cédric Herrou, Maîtres Sabrina Goldman et Zia Oloumi (avocats de Cédric), et Corinne Masiero (actrice et soutien).

 12h - déplacement à la Cour d'Appel de Lyon (15mn à pied)

12h - 13h - déjeuner par le collectif La Marmite à Clous (mafé + couscous végétarien et dessert)

13h00 - Prise de parole Cédric Herrou

13h30 - Début de l'audience

Puis prises de paroles : Corinne Masiero (actrice & soutien), FSU-CGT-Solidaires, Rym Khadharoui d'Amnesty International, Michel Frederico & Annick Berthier (vice-présidents d'Emmaüs France), Collectif 69 de soutien aux réfugié.e.s et migrant.e.s, Nathalie Perrin-Gilbert (maire du 1er arrondissement de Lyon), Myriam Laidouni Denis (porte parole d'ANVITA - Association nationale villes et territoires accueillants), Alternatiba ANV Rhône, etc.

Musique (Fanfare des Manifs & Chorale des Chants Sans Pap'yé), stands des associations, buvette

Et vous pourrez acheter sur place des numéros de Mouais, le journal dubitatif, soutien d'Emmaüs Roya !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.