VICTIMES DE PERVERS NARCISSIQUE: RETROUVEZ LA LIBERTE

Beaucoup sont victimes de pervers narcissiques, de manipulateurs qui détruisent, qui nuisent, qui les prennent pour cible, comme proie. c'est souvent une agression invisible qui annihile leur discernement afin de neutraliser leur action, afin de les garder passifs.

Comment réduire cette manipulation ?

Il faut prendre conscience de cette manipulation. Pour cela, il faut :
- connaitre la nature humaine.
- faire un travail personnel d’éveil à ses propres sensations, à sa propre personne. En effet son corps, ses émotions, ses sensations en disent plus sur le monde extérieur que sur soit même.

Quelle est la nature humaine ?
En pratique, dans la vie de tous les jours, je pense qu’il faut en distinguer deux :
- les personnes empathiques
- et les personnes froides et manipulatrices.

Les personnes empathiques
Elles ressentent des émotions, des sentiments, de l’empathie. C’est-à-dire qu’elles sont capables de se mettre à la place de l’autre, de comprendre ce qu’il ressent et d'avoir de la compassion. Ce sont des personnes sensibles car elles sont capables de percevoir le monde par perception. Elles savent ce qui est bien et ce qui est mal. Elles peuvent mal agir, mais s’en rendre compte, et changer leurs actions.

Elles peuvent être en revanche sensibles à la manipulation car un manipulateur peut provoquer chez elle des sentiments négatifs comme la peur, la culpabilité, la honte. Ce sont des émotions négatives utilisées pour prendre le pouvoir sur l’autre :
- soit pour l’anéantir, le détruire,
- soit pour le contrôler,
- soit pour inhiber son action, le rendre passif.

Une fois que la personne sensible a pris conscience de sa manipulation, et de ses mécanismes, elle devient très forte. Elle devient capable de discerner le vrai, du faux, d’aller vers la vérité et surtout de retrouver sa liberté et sa capacité d’action. En fait, ces personnes sont bien plus fortes que les manipulateurs. Encore faut il qu’elles en ait conscience, qu’elles aient confiance en elles, qu'elles apprennent à les connaitre, à les reconnaitre, à leur dire non et à prendre ses distance.

 

Les personnes manipulatrices
Ce sont des personnes froides. Elles ne sont pas forcément criminelles, elles n’enfreignent pas forcément les lois. Cependant elles ont une force de nuisance et une force destructrice très importantes. Elles ne sont fortes que si elles ne sont pas reconnues comme manipulatrices. Elles vont souvent être séductrices. Ces personnes sont froides c’est-à-dire incapables de ressentir ce que ressentent les autres. Elles sont donc dépourvues de toute empathie. Elles sont aussi incapables de communiquer normalement car leur but n’est pas d’échanger mais de contrôler, de prendre le pouvoir, de se sentir plus fortes. Elles vont donc être incapables de reconnaitre leurs fautes, et de se remettre en question. Elles veulent se sentir supérieures et pour cela elles enfoncent les autres, ou les font sortir de leurs gonds, les inhibent, leur font ressentir de la colère, de la jalousie, de la honte, surtout de la peur et de la culpabilité. Elles vont dévaloriser les autres, les faire douter, et leur faire perdre confiance en eux. Il n’y a rien de mieux pour inhiber une personne ou la contrôler.

Les manipulateurs sont comme cela à vie. C’est une particularité inscrite dans leur personnalité. Ils ne changent jamais, ils sont incapables de se remettre en question. Il est donc inutile d’attendre une conversion, qu’ils reconnaissent leur tord ou prennent leurs responsabilités. Parler avec eux pour une éventuelle prise de conscience, pour un éventuel changement fait perdre du temps et surtout beaucoup d’énergie pour rien.

Comment donc neutraliser un manipulateur ?
- en le reconnaissant le plus vite possible et en éduquant les jeunes à les reconnaitre au plus vite
- comment les reconnaitre ? ce sont les situations, les personnes qui produisent en nous des sentiments négatifs comme la peur, la culpabilité, la honte, la jalousie, la colère. Quand une personne empathique se sent coupable, apeurée, honteuse, en colère, elle n’est pas forcément coupable. C’est peut-être une situation ou un manipulateur qui induisent chez elle ces sentiments négatifs.
- D’où l’intérêt de rester à l’écoute de son corps, et de ses émotions. Celles-ci donnent l’information, alertent pour découvrir la personne ou la situation toxique à l’origine de ce malaise. C’est pour cela que j’écrivais plus haut que les émotions en disent plus sur les autres que sur soi.
- Il faut ensuite fuir la situation ou la personne toxique pour ne pas être victime, pour ne pas souffrir et pour ne pas être sous emprise. Il ne faut pas oublier que ces personnes sont destructrices, il faut donc absolument s’en protéger.
- Dire la vérité sur la personne ou la situation toxique. L’ennemi du manipulateur est la vérité. Seule la vérité peut le neutraliser.
- Faire connaitre la vérité, rendre publique cette vérité, la diffuser.

Voici des conseils pour trouver la liberté. Pour faire cette démarche, il faut avoir du temps, se reposer, prendre du recul, ne pas toujours avoir le nez dans le travail.
- Les personnes sont surmenées par les études longues, les enfants, le travail, les courses, le ménage…
- Elles sont occupées à réussir leur vie : avoir un travail, avoir une famille, avoir une maison, avoir …
- Elles sont constamment sollicitées par le travail et les mails le soir, les week end…

Il faut donc stopper, se donner du temps pour se reposer, pour réfléchir, pour prendre soin de soi. Voici quelques conseils pour prendre soin de soi et reconnaitre les manipulations.

 

 

HYGIENE MENTALE

Le principe
Le principe est de faire sortir de sa tête et donc de sa vie les éléments négatifs et d’y faire entrer les éléments positifs. Les éléments sont les personnes, les actions et les situations. Donc il faut apprendre à éviter les personnes, les actions et les situations négatives. Il faut rechercher les personnes, les actions, les situations positives.

Comment reconnaître les choses positives et les choses négatives
Les choses ou personnes positives ce sont celles qui procurent des émotions et des sentiments positifs : plaisir, joie, harmonie….
Les choses négatives sont celles qui entrainent chez vous des émotions et sentiments négatifs, qui font souffrir, qui fatiguent. Ce sont les sentiments de culpabilité, de peur, de tristesse, de fatigue, de honte…

Faire entrer le positif dans votre vie
Faites entrer les personnes positives (avec qui vous vous sentez bien) et les situations positives :
Le repos, les divertissements : lecture, DVD, cinéma, musique, spectacles de danse, théâtre, sports, sorties, divertissements avec amis, cartes, chasse, marche, contemplation, regarder la nature, s’imprégner de la nature, faire des ballades plusieurs fois par semaine, adopter un animal (chat, chiens de préférence), voyager pas forcément très loin.
En bref :
- divertir votre corps et votre esprit. Le corps et la tête ont besoin de changer d’air, de se distraire, de s’occuper de choses positives. Un esprit anxieux a besoin d’être diverti. Votre esprit, vos idées ont besoin d’être fixés sur des chose positives qui font oublier le négatif. Cherchez le plaisir, la légèreté, la fantaisie, la beauté, la danse, la nature, la poésie, les animaux.
- prendre confiance en soi, s’écouter, prendre soin de soi, se reposer, s’ouvrir aux compliments. Écouter vos émotions qui vous en disent long sur ce que vous aimez et donc ce dont vous avez besoin.
Ce que vous aimez, ce qui vous fait plaisir, c’est ce dont vous avez besoin. Soyez bon envers vous-même. Prenez soin de vous.
- Prendre du temps, dormir.

Faire sortir le négatif de votre vie
Eviter les personnes toxiques et les situations toxiques :

- le surmenage. Chacun a ses propres limites. Chacun doit adapter sa charge de travail à ses possibilités. dépasser ses limites c'est s'exposer à l'épuisement, au burn out.

- agir contre son éthique propre. Quand on travaille trop, quand on accepte des directives de sa hiérarchie qui sont contraire à ses propres valeurs.


- quand vous faites quelques chose qui n’est pas de votre responsabilité, quand vous n’êtes pas à votre place et que vous agissez à la place d’un autre. Chacun sa place, chacun ses responsabilités. Exemple : quand vous agissez pour le bien de votre patron à l’encontre de votre propre bien. Exemple : Quand vous suppléez aux manquements de quelqu’un d’autre.

donc:
- Le surmenage : prendre la totalité de ses vacances, s’imposer des vacances régulièrement durant l’année. Prendre ses week-end ou deux jours de repos dans la semaine. Prendre ses soirées, ne pas travailler le soir.
- Éteindre la télé pendant les informations télévisées, éteindre l’ordinateur pour le travail le soir, la nuit, et les week-end.
- Les produits toxiques : café, alcool, stupéfiants, tabac…
- Apprendre à dire non : n’accepter pas que l’on vous fasse du mal. Prendre ses distances vis-à-vis de personnes et situations qui vous font du mal. C’est parfois difficile car il faut faire parfois le deuil d’une position ou d’une personne proche.
- Prendre ses distances physiques : prendre ses distances physiques, s’éloigner, ne plus fréquenter, éviter.
- Prendre ses distances verbalement et psychologiquement, c’est-à-dire ne rien dire aux autres qui pourrait se retourner contre vous, ne pas parler de sa vie et de la vie des autres aux personnes toxiques.
- Cessez de vouloir donner des explications aux attitudes et comportements des autres.

 


LES PERSONNES TOXIQUES A EVITER

Définitions des personnes toxiques
Ce sont les personnes qui entrainent chez vous des émotions, des sentiments négatifs, désagréables comme la culpabilité, la peur, la colère, la honte, la tristesse, la confusion, la perplexité, l’incompréhension, la fatigue, le manque de confiance en vous. ce ne sont pas forcément des manipulatrices, mais elles réduisent votre énergie.
Ce sont des personnes qui vous épuisent, vous vident.
Ce sont des personnes qui vous rendent malades : maux de ventre, maux de tête, anxiété...
Ce sont des personnes qui vous font faire des choses que vous n’auriez pas faites sinon.
Ce sont des personnes qui s’immiscent dans votre tête, dans votre esprit, des personnes qui vous font un lavage de cerveau.
Ce sont des personnes plus dysfonctionnelles que vous.

 Comment éviter ces personnes
Éloigner-vous en silence. A quoi sert de se disputer ou de vous « griller » en parlant de cette personne aux autres. « Never complain and never explain » comme la devise de la Reine d’Angleterre : ne pas de plaindre, ne pas se justifier. Oubliez la personne un point c’est tout. Faîtes votre vie, éloigner-vous en silence dès que vous pouvez et souhaitez-lui le meilleur. C’est ce qu’on appelle le « pardon ».
Si vous ne pouvez pas éviter cette personne en permanence, soyez prudent, ne raconter pas vos secrets, ne raconter pas votre vie, vos choix, ce qui vous arrive. Ne parlez pas d’elle quand elle n’est pas là pour éviter qu’elle n’entre dans votre esprit. Créez-vous un périmètre de sécurité.

Conclusion
Soyez votre propre psychologue, identifiez rapidement les situations et personnes toxiques en prenant en compte vos émotions négatives (culpabilité, colère, dégout, peur…), dîtes NON, puis AGISSEZ.

 

 Les 30 caractéristiques du manipulateur

1- Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour de la conscience professionnelle.
2- Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes.
3- Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments, ses opinions.
4- Il répond très souvent de façon floue.
5- Il change d’opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.
6- Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
7- Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.
8- Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise, juge.
9- Il fait faire ses messages par autrui.
10- Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner.
11- Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne.
12- Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.
13- Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.
14- Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.
15- Il change carrément de sujet au cours de la conversation.
16- Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.
17- Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.
18- Il ment.
19- Il prêche le faut pour connaitre le vrai.
20- Il est égocentrique.
21- Il peut être jaloux.
22- Il ne supporte pas la critique et nie l’évidence.
23- Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.
24- Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
25- Son discours parait logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé.
26- Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous.
27- Il produit un sentiment de malaise ou de non liberté.
28- Il nous fait faire des choses que nous n’aurions pas fait de notre propre gré.
29- Il fait constamment l’objet des conversations, même quand il n’est pas là.
30- Il est parfaitement efficace à atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.

Attention vous êtres en présence d’une personne froide, incapable de ressentir des émotions positives et incapable de se mettre à votre place, de ressentir de la compassion ou de l’empathie. Ce sont des personnes destructrices capables de vous rendre malade, et de qui il faut s’éloigner, rompre et même fuir. Il ne parle ou entre en communication avec les autres que pour les dominer, prendre le pouvoir. Une vraie communication est impossible, la communication est faussée car cette personne est incapable de sa mettre à votre place, ne reconnaitra jamais ses torts et utilisera ce que vous dites contre vous.

 

COMMENT SE COMPORTER AVEC UN MANIPULATEUR

 

Fuir, s’éloigner tout simplement sans se justifier, sans se quereller, sans faire d’histoire, sans dépenser son énergie, mais fermement.

Agir, agir c'est solutionner le problème et donc résoudre le problème, le faire disparaitre pour faire disparaitre les émotions et sentiments négatifs qu'il entraine.

 

Si cela n’est pas possible tout les temps :


1- Répliquer du tac au tac pour montrer que vous n’êtes pas dupe, par des phrases très courtes et qui n’appellent pas de réponse.
Par exemple « c’est ton opinion », « cela te regarde », « je ne pense pas ainsi », « cela n’engage que toi », « c’est possible pour toi », « cela peut arriver ». Ne pas développer, ne pas se justifier.


2- Levez les flous, ne laisser rien passer
. reformuler sa phrase ambiguë et demander de formuler : « c’est bien cela que tu veux dire »
. demandez-lui d’être précis : « tu veux dire quoi exactement ? »
. faites lui prendre progressivement position : « qu’est ce que tu ferais exactement ? »
. revenez au vrai sujet de la conversation s’il s’en détourne : « ma question était xxx mais je crois que tu n’y a pas répondu. J’aimerais que tu y répondes maintenant. »

3- Dire non et refuser de faire

 

DONC

1- Dire NON et REFUSER DE FAIRE ce qui ne vous plait pas
Sans vous justifier, sans agressivité, en utilisant la technique du disque rayé si besoin. Tenez bon sans tenir compte des émotions négatives qu’il peut générer.

2- Prendre ses distances, quitter, fuir

3- Agir: identifier le problème et trouver vos solutions au problème, régler le problème. Régler le problème fait disparaître les émotions négatives et l'angoisse.


4- Dénoncer son comportement en public

 

Ce processus est parfois difficile à accomplir seul, n’hésitez pas à vous faire aider par professionnels de santé : médecins, psychologues, psychothérapeutes.

   

 

       

       

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.