julien.legros115@gmail.com
Histoire(s) de se rencontrer festival
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 sept. 2022

julien.legros115@gmail.com
Histoire(s) de se rencontrer festival
Abonné·e de Mediapart

Histoire(s) de se rencontrer

La deuxième édition « d'Histoires(s) de se rencontrer! » aura lieu au Mas-d'Azil, en Ariège, du 12 au 16 octobre. Pluridisciplinaire, théâtre, musique, danse, conférences, expositions, installations, artistiques... Le festival, en partenariat avec Mediapart, questionne la notion de génocide et de crimes contre l'humanité, sur l'antiracisme, l'anticolonialisme, le féminisme ou encore l'écologie.

julien.legros115@gmail.com
Histoire(s) de se rencontrer festival
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Que sommes-nous en train de faire ? Qu'est-ce que l'humanité est en train de faire ? » La question essentielle de Hannah Arendt résonne ici avec insistance à l'heure de la montée de l'extrême droite en France, en Suède ou en Italie, ou de la guerre en Ukraine déclenchée par l'impérialisme russe. (Cf le dernier ouvrage d'Edwy Plenel L'épreuve et la contre-épreuve).

Pendant 5 jours, artistes, conférencier.e.s, membres de la société civile, spectateur.trice.s, interrogeront la transmission et la narration de l’Histoire ; plus particulièrement l’étude et la compréhension des crimes contre l’Humanité.

Le parrain du festival, Edgar Morin

Faut-il encore présenter Edgar Morin? Ce jeune homme de 101 ans est omniprésent sur le réseau social Twitter. Né Nahoum le 8 juillet 1921 à Paris, ce sociologue émérite accompagne «Histoire(s) de se rencontrer » depuis sa première édition l'an dernier. Malgré son agenda chargé, il a accepté de renouveler l'aventure cette année. Tout a commencé en 2016 quand Edgar Morin est intervenu suite à une représentation de L'Espèce humaine par la compagnie Monsieur Madame  à la Parole errante, ce lieu singulier créée par le journaliste, réalisateur et metteur en scène Armand Gatti. Edgar poursuit sur sa lancée avec Réveillons nous (Denoël, février 2022) pour « sortir du au jour le jour et du somnanbulisme. », Face à la montée de la pensée réactionnaire, il lance un appel qui sera lu samedi 15 octobre par les artistes invité.e.s du festival. Sans nul doute, le "vieux lion" n'a pas dit son dernier mot!

Media Crash, en ouverture du festival

Mercredi 12 octobre, 20h30, au cinéma, 4 rue du temple, au Mas-d'Azil

Ce documentaire de Valentine Oberti et Luc Hermann, produit par Mediapart et l'agence Premières lignes part d'un constat alarmant, neuf milliardaires possèdent 90% des grands médias. Malgré les initiatives comme le collectif Stop Bolloré, avec la chercheuse Julia Cagé, ces magnats du luxe, du BTP ou de la téléphonie continuent d'étendre leur empire en asséchant les rédactions ( I-télé devenue C-News, Europe 1, Paris Match...) et d'user des médias pour servir leurs intérêts privés. Trop souvent, les sujets d'investigation sont supprimés (Canal +) ou affaiblis (France Télévisions) sous la pression des lobbys financiers. La commission d'enquête sur la concentration des médias du Sénat, qui a auditionné timidement les grands patrons de presse Xavier Niel, Bernard Arnault ou Vincent Bolloré n'a pas inversé cette tendance. Le projet de suppression de la redevance porté par le gouvernement va encore restreindre  le périmètre pour une information libre et indépendante. Un débat démocratique sur l'avenir des médias n'a jamais été aussi nécessaire. Media Crash a été l'objet de plus de 150 projections en France suivies d'un échange.

Celui du Mas-d'Azil, en présence d'Amélie Poinssot, journaliste à Mediapart depuis 2014, autrice de Dans la tête de Viktor Orbàn (Actes Sud), sera sans aucun doute des plus fructueux...

Le programme complet du festival est à retrouver ici: https://rencontretheatraleducarlabayle.wordpress.com

Une cagnotte solidaire est à disposition:

https://www.helloasso.com/associations/rencontre-theatrale-du-carla-bayle/collectes/histoire-s-de-se-rencontrer-festival-au-mas-d-azil-09-du-12-au-16-octobre-22

Pratique:

Tarifs : Pass global 50 € Tarif réduit 30€- Pass week-end (15/16 oct) 20 € par jour Tarif réduit 10€ par jour Gratuit pour les moins de 12 ans - Spectacle unique 12€/8€ – 5 € moins de 12 ans - Conférences : Participation libre et nécessaire - film 5€ tarif réduit 4€

Buvette et restauration sur place
Soutiens : Région Occitanie – Mairie du Mas d’Azil – Département de l’Ariège – Communauté de communes Arize-Lèze – Dilcrah –

Partenaires :

Mairie du Mas-d’Azil, Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation en Ariège, l’amicale du camp de concentration du Vernet, l'amicale des anciens guerilleros espagnols en France-FFI, les éditions du bout de la Ville, Karavan, Le pas de travers.

Presse:

Mediapart – Azinat TV - Radio Galaxie-Radio Transparence

L'équipe du festival:

Direction artistique et coordonnation Maylis Isabelle Bouffartigue 

Attaché de presse Julien Le Gros 

Régisseur Yarol Stuber Ponsot 

Contact réservation:

0644744632

rencontrestheatrales09@gmail.com

https://rencontretheatraleducarlabayle.wordpress.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
Dans le viseur de la HATVP, Caroline Cayeux quitte le gouvernement
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan