maloac
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 sept. 2013

Auxiliaires de vie scolaire: des miettes jetées aux précaires

maloac
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

CDISATION DES AVS : DES MIETTES JETÉES AUX PRÉCAIRES
 NON LE GOUVERNEMENT NE CRÉE PAS UN NOUVEAU MÉTIER
                          
 VOILA POURQUOI LES AVS NE SERONT PAS TITULARISES
                        
 COMMENT ON RECYCLE L EXISTANT EN FAISANT CROIRE QU ON CRÉE UN NOUVEAU MÉTIER

Le 22 août dernier Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, a annoncé la création d’un diplôme unique d’accompagnant, fusionnant les diplômes d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) et d’aide médico-psychologique (DEAMP), et prévoyant trois options : accompagnement scolaire, accompagnement à domicile et aide en établissement.
Le gouvernement a annoncé sur le mode de l'effet d'annonce de grande ampleur la "CDIsation de 28000 Assistants d'EDcuation en fonction d'AVS et ce, pour la rentrée 2014 et à terme, de l'ensemble de ces personnels".
Nos premières réactions ont été plutôt modérées, espérant encore qu'une réelle volonté politique se trouvait derrière ces annonces. Or plus nous avançons dans nos recherches plus le désespoir nous saisit et pire ; la colère pour les raisons qui suivent :
- nous entendons ça et là de la part des médias télévisuels, audios et autres que le gouvernement titularise les AVS et créé un métier. Il n'est en aucun cas question de titularisation mais d'une éventuelle CDIsation. Ce n'est pas la même chose : en aucun cas les AVS ne seront fonctionnarisés ce qui est le sens de la titularisation. Première raison de notre colère : il s'agit là ni plus ni moins d'un mensonge honteusement relayé par les médias par manque de connaissance approfondie de ce sujet.
- 2ème raison de notre colère : le métier tant attendu est clairement pensé au rabais. Aujourd'hui, pour accompagner les jeunes dans leurs parcours scolaires il faut a minima le bac, ce qui est la moindre des compétences puisque les AVS sont susceptibles d'accompagner des élèves au lycée voir au-delà. Or le gouvernement veut faire fusionner les diplomes d'AMP et D'AVsociale afin de délivrer un diplôme de niveau 5 c'est-à-dire bien inférieur au niveau scolaire requis, pour exercer la fonction d'accompagnant scolaire. Les référentiels de ces métiers sont différents : un AVScolaire n'est pas une aide à domicile, ni un personnel soignant comme peut l'être l'AMP, à moins que l'on considère à nouveau le handicap comme l'apanage du seul soin, ce qui équivaudrait à revenir bien en arrière. De plus, les AVS pour exercer leur fonction, sont actuellement recrutés avec le minimum Bac. En acceptant ce CDI ils retournent à un niveau moindre de qualification que ce qu'ils ont déjà : totalement absurde !
Nous ne voulons pas de cette fusion, mais un diplôme et une formation spécifique aux tâches des AVScolaires en lien avec le référentiel travaillé au sein de la FNASEPH. Nous exigeons au minimum le niveau 4 de qualification.
- 3ème raison de notre colère : comment va se faire le choix pour ne pas dire le tri des 3000 élus potentiellement CDIsables en 2014 alors qu'il y a des milliers d'AVS qui entrent dans le critère défini par le gouvernement ?  Quelle garantie que les 25000 autres soient CDIsés à leur tour ? que se passera-t-il lors d'un prochain changement de gouvernement ?
- 4ème raison de notre colère : que deviennent les 35000 AVS en CUI et autre CAE qui eux n'ont droit à rien ? Nous refusons un système à deux vitesses où certains sont CDIsables et pas les autres. N'oublions pas que certaines de ces personnes ont près de 10 ans d'ancienneté ayant cumulé les contrats d'AED et de CUI, donc plus expérimentées et formées que les seules CDIsables actuelles.
Sans parler des conditions d’extrême précarité qui demeurent, malgré les CDI annoncés (même temps de travail à temps partiel imposé = mêmes salaires de misère bien en dessous du seuil de pauvreté).
C'est pourquoi nous appelons nos collègues au boycott de cette cdisation qui leur demandera d'entamer une démarche de VAE vers un métier qu'ils ne souhaitent pas, sans garantie de voir un jour un réel métier d'accompagnant scolaire. A ce moment précis : aucun diplome n'existe, aucun centre de formation n'est prêt à accueillir ce nouveau diplôme, et surtout : AUCUN NOM pour ce nouveau métier tellement applaudi et acclamé !

Le Conseil d Administration UNAISSE :
Mireille JENNEQUIN, Justine POULAIN, Mona BORDEAU, Cyril BAUDET,
Dominique RIMOND, Cécile LAMBERT, Anne-Christine COLLEAUX,
Béatrice DESPREZ, Guillaume BOURGET, Marie COURBOIS,
Evelyne QUELIN, Caroline SOLEILHAC,
Renée MICHEL-BRAZIL, Anne BESSON-XAVIER.

http://www.unaisse.fr/CDI_miettes_precaires_18sept13

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon