manjacostel
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Lien 26 août 2018

Non à la mort programmée de la langue d'oc

La France est en passe de réussir son pari de faire disparaître complètement la langue d'oc, mais aussi toutes les autres langues présentes sur le territoire , pourtant déclarées en danger de mort selon les critères de l'UNESCO. Le processus aura pris huit siècles...

manjacostel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Presidente_de_la_region_Occitanie_Non_a_la_mort_programmee_de_la_langue_doc/?cjHGjbb&utm_source=sharetools&utm_medium=copy&utm_campaign=petition-568196-Madame_la_Presidente_de_la_region_Occitanie_Non_a_la_mort_programmee_de_la_langue_doc&utm_term=jHGjbb%2Bfr&experiment_source=ajax_fbcb_chk

una classa mairala a Severac del Castel dins Roergue

Supplique pour la langue d'oc

Aujourd'hui , je suis désempare, j'ai traverse la ville sans entendre un mot de paix, ni un chant d'oiseau. Dans le centre , j'ai croisé un enfant qui jouait sous le soleil brûlant. Je lui ai demandé:

  • «de que fas fanton ? Ont t'en vas ? Ajas pas paur!» (1)

J'ai cru qu'il était sourd, mais par la suite, ils m'ont dit : «  que tous les enfants ne comprenaient plus la langue, celle de leurs ancêtres ». Qu'ainsi avec la nouvelle: « nous nous comprenions mieux, au travail , à l'église , à la mairie, à présent que c'était inscrit dans la constitution. Ils l'apprenaient tous en classe et faisaient la chasse aux maux, «étrangers»! Je n'ai pas très bien saisi»

Alors je suis parti plus de trente ans. Lorsque je revins au pays, je crus que cette folie était passée de mode . Mais non . Aujourd'hui la France consacre la moitié d'un euro par habitant et par an à la culture occitane. Aujourd'hui à peine 1% seulement se trouvent en situation de recevoir un enseignement bilingue . Cette année pas d'agrégation pour l'Occitanie toute soit un territoire aussi grand que la Belgique les Pays Bas et le Portugal réunis et une population de 19 millions d'habitants .

La langue d'oc se meurt. La langue d'oc est morte . Ses ennemis de toujours se congratulent. Les enfants ne pourront pas lire J Bodon, M Rouquette,B Manciet, F Mistral et tous les autres....

Madame , Monsieur,au pays des droits de l'homme, comment se peut-il qu'on en vienne à supplier pour un droit aussi élémentaire , que celui de parler la langue de ses aïeux , et de se battre contre des moulins ... à paroles , qui croient que leur grandeur est inversement proportionnelle à notre petitesse. Pitié à la fin, cela en devient ridicule , comme un entêtement enfantin , alors que c'est la question essentielle de la démocratie , de la diversité culturelle, de la respiration vitale, et de l'avenir de ce pays. Comment peut -on prêcher partout , de part le monde , la sauvegarde de la diversité linguistique et la piétiner chez soi? Il en va paraît-il de la sécurité de l'état , de son unité! Bigre! Ma langue de l'amour courtois est devenue un iceberg menaçant le Titanic étatique.

Madame , Monsieur, s'il vous reste encore un peu de sagesse au fond du cœur, je vous prie de faire allouer à la culture d'oc, le respect et les moyens qu'on concède à toute culture prestigieuse.

Je signe l'appel des cents , celui des mille qui espère de vous un message d'espoir , sachant qu'avec un demi euro par habitant et par an , la France ne peut guère tomber plus bas.

  1. que fais tu petit enfant? Où t'en va tu? N’ai pas peur!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran