De la perversion narcissique comme art politique

Sentiment de malaise ce soir du 10 décembre lors des débats télévisuels qui suivirent le discours du Président, sur France 2, BFMtv, LCI, où les représentants LREM unanimement satisfaits d'eux-mêmes ...

De la perversion narcissique comme art politique...

Sentiment de malaise ce soir du 10 décembre lors des débats télévisuels qui suivirent le discours du Président, sur France 2, BFMtv, LCI, où les représentants LREM unanimement satisfaits d'eux-mêmes, exigeaient le "merci tonton" de la part de gilets jaunes dont l'expression désolée ressemblait beaucoup à celle de gamins à qui on demande en famille de remercier le-dit tonton de leur avoir donné une pièce de 1 euro pour noêl, alors que le même tonton leur a mis la main dans la culotte après les avoir coincé dans le couloir 10 minutes avant...

Le sentiment de trouble et de désorientation qui suit une humiliation violente peut faire baisser très provisoirement l'énergie et la colère de la révolte individuelle, mais collectivement elle a plus souvent l'effet de transformer la colère en rage à la première nouvelle confrontation qui se solde le plus souvent par une explosion...

Ces gens qui nous gouvernent pour le compte du capital sont à ce point insensibles aux sentiments de ceux qui ne sont pas de leur classe, qu'ils exigent des excuses et des mercis pour raffermir leur statut de dominant dés qu'ils pensent de nouveau pouvoir échapper à leurs responsabilités politiques et humaines .

Je crains que nous n'ayons atteint l'ultime stade du mépris et de la perversité manipulatrice et narcissique d'un pouvoir en rupture totale avec ceux qu'il prétendait hypocritement représenter...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.