Notre-Dame : fin du délai de décence

Jour de bonté ?

Alors il faut, pour un responsable politique, être souverainiste de droite extrême ( Dupont-Aignan) voire être une figure du FN-RN ou encore un notable de Neuilly, pour s’étonner que l'hypothèse d’un  attentat  ne soit pas même évoquée, comme cause possible d’un désastre éventuellement si politiquement et symboliquement efficace ?

Le refus..assourdissant de tous les médias depuis hier soir, de n’en prononcer même seulement que « le mot », à l’exception du « Parisien », étonnera moins.

On aura décidément tout vu de la part du personnel politique dirigeant dans cette V ème République en voie de décomposition accélérée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.